Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Vaccin contre le méningocoque C Menjugate®10 µg : nouvelle formulation disponible en pharmacie

Publié le 14 oct. 2015 à 20h54

Biographie

Pharmacien d'officine.

Liens d'intérêt

Aucun lien d'intérêt.

Le vaccin Menjugate®10 µg commercialisé par Novartis vaccins (appartenant maintenant au laboratoire GSK) est indiqué dans la prévention des infections invasives à méningocoque C dès l'âge de 2 mois. Cette nouvelle présentation du vaccin en seringue pré-remplie est prête à l'emploi et ne nécessite pas de reconstitution. Elle se substitue à la présentation Menjugate Kit®10 µg, commercialisée jusqu'alors sous la forme de poudre et solvant pour suspension injectable à reconstituer, avec les mêmes indications et recommandations et un prix identique. Ce vaccin est remboursé par l'assurance maladie.

Les infections invasives à méningocoque

Le méningocoque (nom d'espèce : Neisseria méningitidis) est une bactérie présente dans la gorge de certaines personnes appelées "porteurs du méningocoque". Le méningocoque se transmet directement par voie aérienne par l'intermédiaire de gouttelettes de salive, d'un porteur à une autre personne. Dans les jours qui suivent son installation dans la gorge, le méningocoque peut traverser la muqueuse et atteindre la circulation sanguine, pouvant alors entraîner une méningite ou une septicémie (on parle d'infection invasive) dont l'évolution peut conduire au décès du malade. Le purpura fulminans est une complication redoutable de l'infection par le méningocoque, qui se traduit par des plaques hémorragiques cutanées et un choc septique foudroyant mortel une fois sur trois. Il existe plusieurs sérogroupes, parmi lesquels le sérogroupe C pour lequel il existe en France une recommandation vaccinale en population générale.

Vaccin méningococcique monovalent C : 1 seule dose pour se protéger

La vaccination avec une seule dose de vaccin méningococcique C conjugué est recommandée pour tous les nourrissons à l'âge de 12 mois (avis du Haut conseil de la Santé publique du 24 avril et du 26 juin 2009) avec un rattrapage jusqu'à l'âge de 24 ans révolus. Une co-administration est possible avec le vaccin trivalent contre la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Le but de cette recommandation est de protéger les personnes vaccinées mais également les personnes non vaccinées, car l'immunité de groupe obtenue par la vaccination réduit la transmission de la bactérie. Pour obtenir cet effet, une couverture vaccinale élevée est nécessaire, ce qui n'est pas le cas actuellement en France. La couverture vaccinale a progressé et est estimée actuellement à 64 % chez les enfants âgés de 24 mois contre 60 % en 2012 (source : InVS). Elle reste cependant trop faible dans les autres tranches d'âge, en particulier chez les adolescents (20,5 % pour les 15-19 ans en 2014) et les jeunes adultes (5,4 % pour les 20-25 ans en 2014).

Il existe sur le marché français deux autres vaccins monovalents conjugués méningococciques contre le sérogroupe C : le vaccin Neisvac®, dont l'approvisionnement est normal, et le vaccin Méningitec®, non disponible actuellement.


Maladie : Méningocoque C

Vaccins : MENINGITEC MENJUGATE 10 µg MENJUGATEKIT 10 µg NEISVAC