Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Pénurie en vaccin BCG : quels enfants vacciner en priorité ?

Publié le 21 avr. 2016 à 18h17

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Rappel sur la tuberculose et la vaccination par le BCG en France.

La tuberculose est une maladie infectieuse due à des bactéries appelées bacilles de Koch. La contamination est inter-humaine et se fait par voie aérienne. Il existe plusieurs formes de tuberculose : pulmonaire, ganglionnaire, méningée, osseuse, etc. La tuberculose pulmonaire est contagieuse. Les symptômes les plus fréquents en sont la toux, la fièvre, la fatigue, l'amaigrissement et le manque d'appétit. Quand un cas est diagnostiqué, une recherche d'autres cas dans l'entourage est mise en oeuvre. Le traitement repose sur une association d'antibiotiques antituberculeux pendant plusieurs mois.

Les complications les plus graves chez le nourrisson sont la méningite tuberculeuse et la tuberculose miliaire. La vaccination contre la tuberculose par le BCG permet notamment de protéger les jeunes enfants contre ces formes graves. 

Sont considérés comme étant à risque élevé les enfants qui répondent au moins à l'un des critères suivants : 

  • naissance dans un pays de forte endémie tuberculeuse ;  
  • au moins l'un des parents est originaire de l'un de ces pays ; 
  • séjour au moins un mois d'affilée dans l'un de ces pays ; 
  • antécédent familial de tuberculose (collatéraux ou ascendants directs) ; 
  • résidance en Île-de-France, en Guyane ou à Mayotte ; 
  • toute situation jugée à risque d'exposition au bacille tuberculeux par le médecin, notamment : conditions de logement défavorables (habitat précaire ou surpeuplé), conditions socio-économiques défavorables ou précaires (en particulier parmi les bénéficiaires de la CMU, CMUc, AME…), contact régulier avec des adultes originaires d'un pays de forte endémie.

Les nouvelles recommandations du Haut Conseil de la santé publique.

Des difficultés durables d'approvisionnement du vaccin BCG sont constatées et entraînent la nécessité de définir des critères de priorisation parmi les personnes pour lesquelles le vaccin BCG est recommandé.

Compte tenu du conditionnement en multi-doses, il est proposé de privilégier les vaccinations groupées pour ne pas perdre de dose de vaccin, et de réaliser la vaccination dans les centres de vaccinations, les centres de lutte antituberculeuse (CLAT), les maternités ou les services de protection maternelle et infantile (PMI).

Le Haut Conseil de la santé publique a actualisé, le 18 avril 2016, l'avis du 22 mai 2015 relatif à l'optimisation de l'utilisation du vaccin BCG en situation de pénurie. Cette actualisation s'appuie sur les évolutions des données épidémiologiques et celles de la couverture vaccinale depuis la modification de la politique vaccinale en 2007 (arrêt de l'obligation vaccinale des enfants), ainsi que sur les études d'efficacité de la vaccination chez les enfants âgés de plus de 5 ans.

Trois niveaux de priorité sont définis pour les personnes à vacciner :

Niveau 1

  • Pour les départements de Guyane et Mayotte : vaccination de tous les nouveau-nés avant la sortie de la maternité. 

  • Pour les autres départements dont ceux de l'Ile-de-France : vaccination des enfants âgés de moins de 5 ans ayant un facteur de risque de tuberculose identifié  à l'exclusion de la seule résidence en Ile-de-France. Cette vaccination est pratiquée sans test tuberculinique préalable jusqu'à l'âge de six ans (au lieu de trois mois, et ce depuis la publication de l'avis du Haut Conseil de la santé publique du 10 février 2017).

Niveau 2

  • Vaccination des enfants âgés de moins de 5 ans dont le seul facteur de risque est de résider en Ile-de-France. 


Niveau 3

  • France entière : vaccination de tous les enfants âgés de 5 à 15 ans révolus sans antécédent de BCG, présentant un facteur de risque de tuberculose identifié, et après test tuberculinique négatif. 


En situation de pénurie, les professionnels de santé ne constituent pas une population prioritaire et le Haut Conseil de la santé publique rappelle son avis de mars 2010 recommandant la levée de l'obligation vaccinale.

Sur le plan pratique, le vaccin BCG de la société BIOMED-LUBLIN est importé en France avec des recommandations particulières de préparation, différentes de celles définies pour le vaccin BCG SSI actuellement indisponible (nouvelle du 31 mars 2016).

Ces nouvelles recommandations sont prises en compte par le système expert de MesVaccins.net, utilisées dans un audit vaccinal en ligne et le carnet de vaccination électronique.

Source : Haut Conseil de la santé publique (HCSP).


Maladie : Tuberculose

Vaccins : VACCIN BCG BIOMED-LUBLIN VACCIN BCG SSI

Référence principale :