Augmentation des cas graves de grippe A(H1N1)

Publié le 5 jan. 2011 à 23h15

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

La courbe épidémique de la grippe poursuit son ascension et la proportion de cas dus au virus influenza A(H1N1) 2009 augmente. Ce virus est responsable de la majorité des cas graves admis en réanimation, qui sont aussi plus fréquents, notamment en Ile-de-France. Onze cas graves ont été signalés cette semaine.

Parmi les 72 cas graves rapportés depuis le début de la surveillance, 32 étaient sans facteur de risque et 7 sont décédés. La tranche d'âge de 15 à 64 ans était la plus atteinte. Ces cas avaient pour la plupart un facteur de risque, rappelant l’importance de la vaccination dans ces populations fragiles. Cependant, 42 % des cas graves n'avaient pas de facteur de risque identifié. 

Source : Institut de veille sanitaire.