Risque terroriste dans les pays du Sahel Médecine des voyages

Publié le 8 jan. 2011 à 22h56

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

Depuis l’été 2010, une série d’événements tragiques se sont succédé. Après la mort de Michel Germaneau, l’enlèvement de cinq Français à Arlit (Niger) et l’attentat contre l’ambassade de France à Bamako (Mali), deux Français ont trouvé la mort au Niger le 8 janvier 2011. Les ressortissants français doivent plus que jamais faire preuve, en tout temps et en tout lieu, de la plus grande vigilance et de la plus extrême prudence. Au regard de la menace terroriste qui pèse sur la région, aucun endroit ne peut désormais plus être considéré comme sûr. Il est tout particulièrement demandé aux Français de restreindre leurs déplacements en se référant aux indications figurant dans les Conseils aux voyageurs propres à chacun des pays du Sahel (Mauritanie, Mali et Niger), ainsi que sur les sites Internet des ambassades de France sur place.

Source : France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères et européennes.