Point sur l'activité volcanique en Equateur Médecine des voyages

Publié le 21 jan. 2011 à 14h52

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

L'Equateur est un pays très volcanique. L'activité du volcan Tungurahua (5 023 m, 140 km au sud de Quito) est en baisse, après un cycle éruptif violent en novembre-décembre 2010. On ne signale plus de chutes de cendre dans la région depuis fin décembre 2010. Il n'en demeure pas moins qu'il est strictement déconseillé d'entreprendre l'ascension du sommet de ce volcan, en raison du risque de chute de blocs, de la présence de gaz toxiques dans la zone du cratère et de la possibilité d’explosions phréatiques sans signes précurseurs.

Depuis le 28 septembre 2010, le volcan Reventador est dans une période d’explosions modérées (une à plusieurs par jour).

Le volcan Sangay est en éruption continue depuis 1934, avec de fréquentes explosions modérées.

Source : France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères et européennes.