Nouveau vaccin en remplacement du vaccin BCG SSI. Ce vaccin est produit par le laboratoire AJVaccines (titulaire de l'autorisation de mise sur le marché), qui a racheté le site de production du vaccin BCG SSI. Le vaccin BCG AJVaccines est distribué en France par le laboratoire Centre Spécialités Pharmaceutiques (CSP) : distribution à titre exceptionnel et transitoire (doses de vaccin initialement destinées au marché finlandais) depuis le 5 décembre 2018, avant une remise à disposition normale prévue au cours du deuxième trimestre 2019.

Description

Vaccin contre la tuberculose

Classe

Vivant

Forme et présentation

VACCIN BCG AJVaccines, poudre et solvant pour suspension injectable.

Poudre et solvant pour suspension injectable.

Poudre cristalline blanche (peut être difficile à voir car la quantité de poudre dans le flacon est faible).

Le solvant est une solution incolore sans particules visibles.

Poudre en flacon (verre ambré de type I) avec un bouchon (bromobutyl) et un capuchon (aluminium) + 1 ml de solvant en flacon (verre de type I) avec un bouchon (chlorobutyl) et un capuchon (aluminium) – boîte de 1, 5 ou 10 flacons.

La boîte de 1 flacon contient un nécessaire d’injection unidose [1 seringue (polypropylène) + 2 aiguilles (1 longue pour l’addition du solvant et 1 courte pour l’injection intradermique)].

Un flacon de vaccin reconstitué contient 1 ml, correspondant à 10 doses pour adultes et enfants âgés de 12 mois et plus (0,1 ml) ou 20 doses pour enfants de moins de 12 mois (0,05 ml).

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Composition

Antigene

Après reconstitution :

Une dose (0,1 ml) pour les adultes et les enfants âgés de 12 mois et plus contient :

BCG (Bacilles de Calmette-Guérin), Mycobacterium bovis souche danoise 1331, vivante atténuée : 2-8 x 105 UFC.

Une dose (0,05 ml) pour les enfants de moins de 12 mois contient :

BCG (Bacilles de Calmette-Guérin), Mycobacterium bovis souche danoise 1331, vivante atténuée : 1-4 x 105 UFC.

Excipients

Poudre :

  • Glutamate de sodium.

Solvant : 

  • Sulfate de magnésium heptahydraté, 
  • Phosphate dipotassique, 
  • Acide citrique monohydraté, 
  • L-asparagine monohydratée, 
  • Citrate d’ammonium ferrique, 
  • Glycérol à 85%, 
  • Eau pour préparations injectables.

Indications

Immunisation active contre la tuberculose.

VACCIN BCG AJVaccines doit être utilisé selon les recommandations nationales officielles.

Posologie

Adultes et enfants âgés de 12 mois et plus :

Une dose de 0,1 ml de vaccin reconstitué doit être administrée strictement par voie intradermique.

Enfants âgés de moins de 12 mois :

Une dose de 0,05 ml de vaccin reconstitué doit être administrée strictement par voie intradermique.

Un test tuberculinique pourra être effectué avant administration de VACCIN BCG AJVaccines en fonction des recommandations nationales.

Mode d'administration

Le site d’injection doit être propre et sec. Si un antiseptique (tel que l’alcool) est utilisé pour nettoyer la peau, il faut le laisser évaporer complètement avant d’injecter le vaccin.

VACCIN BCG AJVaccines doit être administré par une personne formée à la technique d’injection par la voie intradermique.

Le vaccin doit être injecté strictement par voie intradermique dans le bras, au-dessus de l’insertion distale du muscle deltoïde sur l’humérus (approximativement à un tiers du haut du bras), comme suit :

  • tendre la peau entre le pouce et l’index,
  • placer l’aiguille presque parallèle à la surface de la peau et insérer lentement (biseau en haut), environ 2 mm dans la couche superficielle du derme,
  • l’aiguille doit être visible au travers de l’épiderme pendant l’insertion,
  • effectuer l’injection lentement,
  • une papule pâle en peau d’orange qui apparaît est le signe d’une injection correcte,
  • pour faciliter la cicatrisation, il est préférable de laisser le site d'injection à découvert.

Pour toute information concernant la réaction attendue après vaccination réussie avec le VACCIN BCG AJVaccines, voir rubrique "Effets indésirables".

VACCIN BCG AJVaccines doit être administré avec une seringue graduée en centième de ml (1/100 ml) munie d’une aiguille courte biseautée (25G/0,50 mm ou 26G/0,45 mm). Les injecteurs sous pression sans aiguille ou les applicateurs pour multipuncture ne doivent pas être utilisés pour administrer le vaccin.

Instructions pour la reconstitution du vaccin avant l’administration, voir rubrique "Manipulation".

Contre-indications

VACCIN BCG AJ Vaccines ne doit pas être administré aux sujets présentant une hypersensibilité connue à la substance active ou à l’un des excipients.

La vaccination doit être différée en cas de maladie fébrile sévère aiguë ou de dermatose infectieuse généralisée. L’eczéma n’est pas une contre-indication, mais le site d’injection du vaccin ne doit pas présenter de lésion.

VACCIN BCG AJVaccines ne doit pas être administré aux personnes sous traitement par corticothérapie par voie générale ou un autre traitement immunosuppresseur y compris la radiothérapie. Cela concerne aussi les nourrissons exposés à un traitement immunosuppresseur in utero ou lors de l’allaitement, tant que ce traitement peut exercer une influence postnatale du statut immunitaire du nourrisson (par exemple, traitement de la mère par des antagonistes du TNF-α).

En outre, VACCIN BCG AJVaccines ne doit pas être administré aux personnes souffrant d’affections malignes (par exemple lymphome, leucémie, maladie d’Hodgkin ou autres tumeurs du système réticulo-endothélial), aux personnes atteintes d’immunodéficiences primaires ou secondaires, aux personnes infectées par le VIH incluant les enfants nés de mères séropositives pour le VIH.

Chez les personnes dont le statut immunitaire est douteux, la vaccination BCG doit être différée jusqu’à ce que le statut immunitaire ait été évalué.

L’effet de la vaccination BCG peut être exagéré chez les patients immunodéprimés et une infection BCG généralisée est possible.

VACCIN BCG AJVaccines ne doit pas être administré aux patients recevant un traitement antituberculeux.

Mises en garde et précautions d'emploi

Bien que les réactions d’anaphylaxie soient rares, un traitement médical approprié doit toujours être disponible lors de la vaccination. Chaque fois que possible, afin d’assurer un suivi en cas de réactions allergiques, les patients doivent rester en observation 15 à 20 minutes après l’administration du vaccin.

Les personnes présentant une réaction positive à la tuberculine (voir les recommandations nationales pour la définition d’une réaction positive à la tuberculine) ne nécessitent pas d’être vaccinées. L’administration du vaccin chez ces personnes peut entraîner une réaction locale importante.

L’administration du vaccin effectuée trop profondément augmente le risque d’ulcération avec écoulement, de lymphadénite et de formation d’abcès. Voir rubrique "Posologie" pour le mode d’administration.

VACCIN BCG AJVaccines ne doit en aucun cas être administré par voie intravasculaire.

Pour les effets indésirables dus à une infection BCG et pour la sensibilité de cette souche aux médicaments antituberculeux, voir rubrique "Effets indésirables".

Le risque potentiel d’apnée avec nécessité de surveillance respiratoire pendant 48-72 h doit être soigneusement pris en compte lors de l’administration des doses de primovaccination chez les grands prématurés (nés à 28 semaines de grossesse ou moins) et particulièrement chez ceux ayant des antécédents d’immaturité respiratoire. En raison du bénéfice élevé de la vaccination chez ces nourrissons, l’administration ne doit pas être suspendue ou reportée.

Le vaccin BCG AJVaccines contient moins d’1 mmol de potassium (39 mg) et de sodium (23 mg) par dose et est pratiquement exempt de potassium et de sodium.

Interactions

La vaccination BCG intradermique peut être associée avec d’autres vaccins inactivés ou vivants incluant les vaccins combinés rougeole, oreillons, rubéole.

L’administration concomitante d’autres vaccins avec le VACCIN BCG AJVaccines ne doit pas être effectuée dans le même bras. Si la vaccination n’est pas faite en même temps, un minimum de 4 semaines doit normalement être respecté avant l’administration de deux vaccins à germes vivants.

Il est préférable de n’effectuer aucune autre vaccination dans le bras utilisé pour la vaccination BCG pendant au moins 3 mois à cause du risque de lymphadénite régionale.

Grossesse

Bien qu’aucun effet fœtotoxique n’ait été associé au VACCIN BCG AJVaccines, la vaccination n’est pas recommandée pendant la grossesse.

Fertilité

Aucune donnée clinique ou préclinique n’est disponible concernant les effets possibles du VACCIN BCG AJVaccines sur la fertilité masculine ou féminine.

Allaitement

Bien qu’aucun effet délétère pour l’enfant allaité n’ait été associé au VACCIN BCG AJVaccines, la vaccination de la mère n’est pas recommandée pendant l’allaitement.

Cependant, dans les zones à haut risque d’infection tuberculeuse, le VACCIN BCG AJVaccines peut être administré pendant la grossesse ou l’allaitement, si le bénéfice de la vaccination l’emporte sur le risque.

Effets indésirables

La réaction attendue après vaccination avec VACCIN BCG AJVaccines inclue une induration au site d’injection, suivie d’une lésion locale pouvant ulcérer quelques semaines plus tard et cicatriser après quelques mois, laissant une petite cicatrice plate.

Elle peut également induire le développement d’un ganglion lymphatique régional de moins de 1 cm.

Une sensibilité ou un érythème peuvent apparaître au niveau du site d’injection.

Les effets indésirables sont classés en termes de fréquence selon la convention suivante :

  • Peu fréquent : ≥1/1 000 à <1/100
  • Rare : ≥1/10 000 à <1/1 000

Affections hématologiques et du système lymphatique

  • Peu fréquent : Ganglion lymphatique régional > 1 cm

Affections du système nerveux

  • Peu fréquent : Céphalées

Affections musculo-squelettiques et systémiques

  • Rare : Ostéite

Infections et infestations

  • Peu fréquent : Lymphadénite suppurative
  • Rare : Ostéomyélite, abcès au site d’injection

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

  • Peu fréquent : Fièvre, ulcération au site d’injection, ecoulement au site d’injection

Affections du système immunitaire

  • Rare : Réaction anaphylactique, réaction allergique

Apnée chez les grands prématurés (nés à 28 semaines de grossesse ou moins) (voir rubrique "Mises en garde et précaution d'emploi").

Quelques cas de syncope, d’épilepsie et de convulsion ont été rapportés lors de la surveillance après la commercialisation chez les patients ayant reçus des injections.

Une réponse excessive au VACCIN BCG AJVaccines peut résulter en une ulcération suppurative. Ce risque peut être augmenté en cas d’injection sous-cutanée ou d’un surdosage. Il est vivement recommandé de laisser sécher l’ulcère et d’éviter tout frottement de la plaie (par exemple, par le port de vêtements serrés).

L’avis d’un expert doit être demandé pour la mise en place d’un traitement approprié pour les infections systémiques ou les infections locales persistantes suite à la vaccination avec VACCIN BCG AJVaccines.

Sensibilité de la souche BCG aux antibiotiques :

La rubrique "Pharmacodynamie" comprend un tableau avec les concentrations minimales inhibitrices (CMI) pour les médicaments antituberculeux sélectionnés envers la souche BCG danoise 1331 (tel que déterminé par Bactec 460). La CMI pour l’Isoniazide est de 0,4 mg/l. Il n’existe pas de consensus permettant de déterminer si le Mycobacterium bovis doit être classé comme sensible, moyennement sensible ou résistant à l’Isoniazide lorsque la CMI est de 0,4 mg/l. Cependant, d’après les différents critères applicables à Mycobacterium tuberculosis, la souche M.bovis pourrait être considérée comme moyennement sensible.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr.

Pharmacodynamie

Code ATC : J07AN01.

Les valeurs de CMI pour les agents anti-tuberculeux sélectionnés contre la souche BCG danoise 1331 utilisant la méthode Bactec 460 de la façon suivante :

La souche BCG danoise 1331 est résistante à la pyrazinamide.

La vaccination par VACCIN BCG AJVaccines induit une réponse immunitaire à médiation cellulaire qui confère un niveau de protection variable contre l’infection à Mycobacterium tuberculosis. La durée de l’immunité après vaccination avec BCG n’est pas connue, mais il existe des indications d’une immunité décroissante après 10 ans.

Les personnes vaccinées deviennent normalement positives à la tuberculine 6 semaines après vaccination. Une réponse positive au test tuberculinique indique une réponse du système immunitaire à une vaccination BCG ou à une infection mycobactérienne. Cependant, la relation entre la réaction au test tuberculinique post-vaccinal et le niveau de protection obtenu par la vaccination BCG n’est pas claire.

Conservation

Durée de conservation : 18 mois.

A conserver au réfrigérateur (entre + 2 °C et + 8 °C).

Ne pas congeler. 

A conserver dans l’emballage d’origine, à l’abri de la lumière.

D’un point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement après reconstitution. La stabilité en termes de viabilité a été démontrée pendant 4 heures après reconstitution.

Manipulation

Reconstitution :

Seul le solvant fourni avec le VACCIN BCG AJVaccines doit être utilisé pour la reconstitution.

Le bouchon en caoutchouc ne doit pas être essuyé avec des antiseptiques ou des détergents. Si de l’alcool est utilisé pour nettoyer le bouchon du flacon, il faut le laisser évaporer avant d’introduire l’aiguille de la seringue dans le bouchon.

Avant administration, le vaccin doit être inspecté visuellement avant et après reconstitution pour l’absence de particules étrangères dans le flacon.

Utiliser une seringue pourvue d’une aiguille longue et transférer dans le flacon le volume de solvant indiqué sur l’étiquetage. Retourner avec précaution plusieurs fois le flacon afin de remettre complètement en suspension le BCG lyophilisé. NE PAS AGITER. Faire rouler doucement entre les mains le flacon de vaccin reconstitué avant de prélever chacune des doses du flacon. Dans la seringue, la suspension vaccinale doit avoir un aspect homogène, légèrement opaque et incolore.

D’un point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement après reconstitution. La stabilité en termes de viabilité a été démontrée pendant 4 heures après reconstitution.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Remboursement

Taux de remboursement : 65 %.

Autres informations

Surdosage

Le surdosage augmente le risque de lymphadénite suppurative et peut entraîner la formation de cicatrices hypertrophiques.

Les forts surdosages augmentent le risque de complications.

Pour le traitement des infections par dissémination du BCG, voir rubrique "Effets indésirables".

Incompatibilités

VACCIN BCG AJVaccines ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

VACCIN BCG AJVaccines n’a aucun effet ou qu’un effet négligeable sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Prix

11,39 € TTC

L'honoraire de dispensation perçu par le pharmacien est inclus dans ce prix.

Résumé à l'intention du public

http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=61077869&typedoc=N