Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Surveillance épidémiologique mondiale des foyers épidémiques de choléra Médecine des voyages

Publié le 21 juil. 2018 à 17h12

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

L'European Centre for Disease Prevention and Control a édité, le 29 mai 2018, une mise au point sur la surveillance épidémiologique mondiale des foyers épidémiques de choléra. Les pays affichant le plus grand nombre de cas au cours du dernier mois sont les suivants: Yémen avec 13 463 cas dont 16 décès, le Nigéria avec 12 124 cas dont 93 décès, la République démocratique du Congo avec 4 080 cas dont 115 décès et la Somalie avec 2 302 cas dont 19 décès. De plus, a été fait état d'une nouvelle épidémie de choléra au Niger, dans un quartier limitrophe au Nigeria. L'épidémie en cours en Zambie a été déclarée terminée le 15 Juin 2018.

La liste de tous les pays ayant notifié de nouveaux peut être consultée ci-dessous :

A) AMÉRIQUES et CARAÏBES

  • République Dominicaine : le 30 juin, les autorités sanitaires ont notifié 18 cas de choléra sans décès, contre 93 cas, pendant la même période en 2017.
  • Haïti : le 7 juillet, les autorités sanitaires ont notifié 2 728 cas dont 28 décès (létalité : 1%). En 2017, les autorités sanitaires ont notifié 13 681 cas dont 159 décès (létalité : 1.2 %). Depuis le début de l'épidémie en 2010 les autorités sanitaires ont notifié 818 728 cas suspects de choléra dont 9 776 décès (létalité : 1.2%).

B) AFRIQUE

  • Angola : le 9 juillet, les autorités sanitaires ont notifié 954 cas dont 19 décès (létalité : 2 %) since. Des cas ont été signalés dans les provinces d'Uige et de Cabinda. Cependant, depuis le 22 mai 2018, des cas été notifiés dans la province de Luanda.
  • Cameroun : le 8 juillet,les autorités sanitaires ont notifié 38 cas dont 4 décès (létalité : 10.5 %), depuis le début de l'épidémie en mai 2018. La zone touchée est frontalière avec le Nigéria et le Tchad.
  • République Démocratique du Congo : le 1° juillet, les autorités sanitaires ont notifié 74 909 cas suspects de choléra dont 1 666 décès (létalité : 2.2 %). 
  • Éthiopie : le 1° juillet, les autorités sanitaires ont notifié 49 856 cas suspects de choléra dont 898 décès (létalité : 1.8 %).
  • Kenya : le 4 juillet, les autorités sanitaires ont notifié, depuis janvier 2017, 9 640 cas. En 2018, 78 décès ont été notifiés.
  • Malawi : le Malawi connaît une nouvelle épidémie de choléra. Le 8 juin, les autorités sanitaires ont notifié neuf cas dont deux décès (létalité : 22,2%) dans la région centrale. Cette zone n'a pas été ciblée dans les précédentes campagnes de vaccination anticholérique orale.
  • Mozambique : le 2 juillet, les autorités sanitaires ont notifié 2 397 cas dont 5 décès (létalité : 0.2 %), dans l'épidémie de choléra en cours dans le pays. Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'épidémie est confinée dans la province de Nampula et la province de Cabo Delgado.
  • Niger : le 13 juillet, l'Organisation mondiale de la santé a été informée d'une épidémie de choléra, dans la région de Maradi, à la frontière du Nigéria. Depuis le début de l'épidémie au début, en juillet, 23 cas ont été notifiés dont un décès (létalité : 4,4 %).
  • Nigéria : Ile 25 juin, les autorités sanitaires ont notifié 13 998 cas suspects de choléra dont 140 décès (létalité : 1 %).  L'épidémie s'est propagée dans différentes régions, affectant seize États, y compris le territoire de la capitale fédérale. Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'État de Bauchi est le plus touché, rapportant près de 200 cas par jour.
  • Somalie : le 12 juillet, les autorités sanitaires ont notifié 5 582 cas suspects de choléra dont 40 décès (létalité : 0.7 %), depuis décembre 2017. Les districts affectés dans cette épidémie sont : Banadir, Kismayoo et Lower Jubba.
  • Tanzanie : le 8 juillet, les autorités sanitaires ont notifié 2 993 cas idont 59 décès (létalité : 2 %). le dernier cas notifié à  Zanzibar date du 11 juillet 2017.
  • Ouganda : le 20 juin, une nouvelle épidémie de choléra a été signalée dans le pays, affectant principalement le district de Kampala. quatre vingt douze cas dont un décès (létalité : 1,1 %) ont été notifiés.
    Zambie: Le 15 juin 2018, l'Organisation mondiale de la santé a déclaré la fin de l'épidémie de choléra en cours en Zambie. Depuis le début de l'épidémie en octobre 2017, 5 444 cas dont 98 décès ont été rapportés (létalité : 1,8 %).

C) ASIE

  • Inde : Selon des sources médiatiques, au 18 juillet 2018, 18 cas ont été confirmés dans la ville de Vadodara dans l'État de Gujurat.
  • Malaysie : différentes sources médiatiques citant les autorités sanitaires de Hong Kong, citent un cas de choléra confirmé ayant voyagé en Malaisie. Le patient a été admis dans un hôpital de Hong Kong le 8 juillet présentant une symptomatologie compatible. Les échantillons de selles ont été testés positifs pour Vibrio cholera O1 sérotype Ogawa.
  • Yemen : depuis le début de l'épidémie en octobre 2016 et au 1er juillet 2018, es autorités sanitaires ont notifié 1 115 378 cas présumés de choléra dont 2 310 décès (létalité : 0,2%). 

D) Rappels sur le choléra

Le choléra est une maladie diarrhéique épidémique, strictement humaine, due à des bactéries appartenant aux sérogroupes O1 et O139 de l'espèce Vibrio cholerae.La maladie résulte de l'absorption d'eau ou d'aliments contaminés. Une fois dans l'intestin, les vibrions sécrètent la toxine cholérique, principale responsable de l'importante déshydratation qui caractérise l'infection. 

L'incubation, de quelques heures à quelques jours, est suivie de violentes diarrhées et de vomissements, sans fièvre. La période d'incubation courte augmente le caractère potentiellement explosif des épidémies. En l'absence de traitement, la mort survient en 1 à 3 jours, par collapsus cardio-vasculaire dans 25 à 50% des cas. La mortalité est plus élevée chez les enfants, les personnes âgées et chez les individus fragilisés.

Le risque de choléra est très faible pour le voyageur et le vaccin contre la choléra n'est conseillé que dans des cas très spécifiques, pris en compte par le système expert de MesVaccins.net et Medecinedesvoyages.net. Il est conseillé de :

  • Se laver fréquemment les mains à l'eau et au savon, en particulier avant toute prise alimentaire ;
  • Éviter l'usage des serviettes collectives ;
  • Ne manger que des aliments cuits ;
  • Éviter la consommation de poissons, coquillages, ou fruits de mer autrement que bien cuits ou frits ;
  • Peler soigneusement, à défaut cuire ou désinfecter les fruits et légumes ;
  • Ne boire que de l'eau minérale en bouteille capsulée ou de l'eau traitée (par chloration, par Troclosène sodique ou par ébullition) ;
  •  Ne pas consommer de glaçons, de crèmes glacées ou sorbets en vente publique.

Source : European Centre for Disease Prevention and Control.


Maladie : Choléra

Vaccin : DUKORAL

Référence principale :