Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Nouveau cas humain de grippe aviaire A(H9N2) en Chine Médecine des voyages

Publié le 3 août 2018 à 08h05

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Chine, les autorités sanitaires de la province du Guangdong ont notifié un cas de grippe aviaire à virus A(H9N2) diagnostiqué le 29 juillet 2018 chez une patiente enceinte âgée de 24 cas résidant dans le quartier Longgang à Shenzhen

Symptomatique le 21 juillet 2018, elle a été diagnostiquée dans le cadre de la surveillance sentinelle de routine de la grippe.

La patiente n'était pas en contact avec des volailles vivantes, les échantillons prélevés dans la zone de préparation des aliments ont été testés positifs pour le virus A(H9N2).

Tous ses cinq contacts étroits ont été testé négatif pour le virus.

Elle est aujourd'hui en phase de convalescence. 

Depuis 1998 et à août 2018, 46 cas d'infection humaine par le virus A(H9N2) confirmés en laboratoire, dont un décès, ont été notifiés en Chine, au Bangladesh et en Égypte.

Le contact direct avec des oiseaux infectés ou l'environnement contaminé est la source d'infection la plus probable.

Contrairement au virus A(H5N1), le virus A(H9N2) est généralement considéré comme ayant une faible pathogénicité chez les poulets, donc son éradication dans les exploitations agricoles n'est pas une priorité. 

Source : Promed.


Maladie : Grippe aviaire

Référence principale :