Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Epidémie de rubéole au Japon : attention au risque de malformation du bébé pour les femmes enceintes Médecine des voyages

Publié le 29 déc. 2018 à 09h30

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Une épidémie de rubéole étant en cours au Japon, les autorités sanitaires de Hong Kong ont déconseillé tout déplacement dans ce pays aux femmes non immunisées contre la rubéole, enceintes ou se préparant à une grossesse, tant que persiste l'épidémie. La rubéole peut en effet être responsable de graves malformations chez le futur bébé (lésions cérébrales, retard mental, atteintes oculaires ou atteintes auditives) lorsque les femmes enceintes contractent la rubéole dans les premiers mois de la grossesse. 

Le vaccin contre la rubéole est très efficace : l'Organisation mondiale de la santé (OMS) considère que l'administration de deux doses d'un vaccin contre la rubéole équivaut à une preuve de protection définitive contre cette maladie. Cependant le vaccin rubéoleux est constitué d'un virus vivant atténué et de ce fait il est par principe contre-indiqué chez les femmes enceintes, même s'il n'a pas été observé d'effet indésirable particulier chez la maman ou le bébé en cas d'administration par inadvertance lors d'une grossesse.

Rappels sur la rubéole.

La rubéole (ou troisième maladie) est une maladie virale épidémique due à un virus du genre Rubivirus de la famille des Togaviridae. Le virus continue à circuler largement, en particulier en Afrique, en Méditerranée orientale et dans les régions d'Asie du Sud. La transmission se fait par contacts rapprochés ou répétés, majoritairement par voie respiratoire via des micro-gouttelettes en suspension (postillons, éternuements), plus rarement par contact direct entre muqueuses ou par exposition au sang.

Après une période d'incubation de 2 à 3 semaines apparaît une fièvre modérée avec céphalées (maux de tête), pharyngite, conjonctivite et adénopathie cervicale. L'éruption apparaît en 48 h : exanthème maculeux non prurigineux qui débute à la face et s'étend à tout le corps en quelques heures, et disparaît en 3 à 4 jours. Plus d'une fois sur deux, l'infection est asymptomatique ou très atténuée.

C'est une maladie généralement bénigne qui touche essentiellement les enfants mais qui peut provoquer de graves malformations congénitales lorsque les femmes sont infectées au début de leur grossesse.

Les deux seuls vaccins contre la rubéole disponibles aujourd'hui en France (M-M-RVAXPRO et PRIORIX) sont trivalents (contre la rougeole, les oreillons et la rubéole).

En conclusion, une femme enceinte qui voyage au Japon devrait bénéficier de recommandations avant le départ. Le voyage devrait être déconseillé en l'absence d'immunité contre la rubéole.

Source : Centre for Health Protection, Department of Health, The Government of the Honk Kong special administrative region.


Maladie : Rubéole

Vaccins : M-M-RVAXPRO PRIORIX

Référence principale :