Foyer de grippe aviaire hautement pathogène A(H5N8) chez des manchots du Cap en Namibie Médecine des voyages

Publié le 13 fév. 2019 à 15h47

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Namibie, le 12 février 2019, le Ministry of Agriculture, Water and Forestry  a notifié à l'Organisation mondiale de la santé animale deux foyers de grippe aviaire hautement pathogène à virus A(H5N8) dans une colonie de 7 002 manchots du Cap (Spheniscus demersus) sur l'Île de Halifax et au Centre de quarantaine pour la recherche marine de Lüderitz, dans la région de IlKaras : 217 manchots ont été retrouvés morts.

Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire (RT-PCR) au Laboratoire vétérinaire central (Laboratoire national).

Source : Organisation mondiale de la santé animale.