Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Évolution de l'épidémie de grippe saisonnière en Europe pendant la semaine du 11 au 17 mars 2019 Médecine des voyages

Publié le 23 mar. 2019 à 13h46

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Dans la Région européenne, du 11 au 17 mars 2019, l'activité grippale était généralisée dans un tiers des pays.

Les échantillons prélevés chez des personnes présentant un syndrome grippal ou une une insuffisance respiratoire aiguë :

  • dans des centres de soins de santé primaires sentinelles ont montré un taux de positivité du virus de la grippe est de 34 %, soit une diminution par rapport à la semaine précédente à 43% et à 49 % pendant la semaine du 18 au 24 février. Les détections de virus grippaux de type A dominent avec un peu plus de virus A(H1N1)pdm09 que de virus A(H3N2) co-circulant.Très peu de virus grippaux B ont été détectés. 
  • Parmi les échantillons de patients hospitalisés atteints d'une infection respiratoire aiguë sévère (SARI) prélevés au cours de la semainedu 11 au 17 mars, 31 % étaient positifs pour le virus de la grippe et tous étaient de type A.
  • Des données regroupées provenant de 24 États membres et zones faisant rapport au projet EuroMOMO indiquent une surmortalité principalement chez les personnes âgées de 65 ans et plus, mais aussi chez les adultes âgés de 15 à 64 ans.

Aperçu de la saison 2018-2019 :

  • L'activité grippale dans la région européenne, sur la base d'un échantillonnage sentinelle, a dépassé le taux de positivité de 10 % en semaine 49/2018 et entre les semaines 3/2019 et 7/2019 et a culminé au cours de la semaine 5/2019.
  • Le taux de positivité a dépassé 50% depuis la semaine 3/2019. Les deux sous-types du virus de la grippe A circulent beaucoup, avec une co-circulation dans certains pays, tandis que d'autres signalent une dominance des virus A(H1N1)pdm09 ou A(H3N2).
  • Parmi les patients hospitalisés infectés par le virus de la grippe admis dans les services de soins intensifs, 41 % des détections du virus de la grippe A ont été sous-typés. Parmi ceux-ci, 71 % étaient des virus A(H1N1)pdm09. 
  • Parmi les patients infectés par le virus de la grippe admis dans d'autres services, 37 % des détections du virus de la grippe A étaient sous-typées et 61 % étaient des virus A(H1N1)pdm09.
  • Plus de 90% des cas positifs pour le virus A dépistés par la surveillance SARI depuis la semaine 40/2018 ont été sous-typés et 80 % étaient des virus A(H1N1)pdm09. 

En général, les vaccins antigrippaux actuels ont tendance à mieux fonctionner contre les virus grippaux A(H1N1)pdm09 et B virus que contre les virus grippaux A(H3N2).
Les estimations préliminaires de l'efficacité du vaccin continuent de soutenir l'utilisation de vaccins.

Les virus en circulation restent sensibles aux inhibiteurs de la neuraminidase qui soutiennent l'utilisation d'un traitement antiviral conformément aux directives nationales.

Le 21 février, l'Organisation mondiale de la santé a publié des recommandations concernant trois composants des vaccins antigrippaux devant être utilisés pendant la saison 2019-2020 de l'hémisphère nord. La recommandation était inchangée pour les lignées de type B et mise à jour pour A(H1N1)pdm09. Une recommandation mise à jour concernant A(H3N2) est reportée au 21 mars.

Le 21 mars 2019, l'Organisation mondiale de la santé a publié les recommandations relatives à la composition du vaccin antigrippal à utiliser dans la Saison 2019-2020 de l'hémisphère nord :

  •  virus A/Brisbane/02/2018 (H1N1)pdm09, souche du sous-groupe 6B1A maintenant prédominant à l'échelle mondiale ; 
  • virus A/Kansas/14/2017 (H3N2) ; 
  • virus B/Colorado/06/2017 (lignée Victoria/2/87) ; 
  •  et, pour les vaccins quadrivalents, virus B/Phuket/3073/2013 (lignée Yamagata/16/88).

L'activité grippale est en baisse dans tous les pays, les virus A(H3N2) et A(H1N1)pdm09 co-circulent en Europe, mais à un niveau inférieur.

La couverture vaccinale antigrippale chez les personnes âgées, et les patients porteurs d'une maladie chronique était sous-optimale dans la plupart des États membres de l'Union européenne.
Les efforts de vaccination antigrippale devraient encore se poursuivre dans l'Union européenne.

L'efficacité du vaccin était modérée et une surmortalité de toutes causes a été observée chez les personnes âgées de 65 ans et plus et dans une moindre mesure dans le groupe d'âge des 15 à 64 ans. La surmortalité maximale observée ces dernières semaines est en baisse.

L'European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) surveille l'activité grippale en Europe pendant la saison hivernale et publie son rapport hebdomadaire sur le site Web de Flu News Europe.

Source : European Centre for Disease Prevention and Control.


Maladie : Grippe saisonnière

Vaccins : FluarixTetra FLUENZ TETRA Influvac Tetra VaxigripTetra

Référence principale :