Non disponible en France pour la saison grippale 2016-2017.

Description

Vaccin grippal inactivé quadrivalent contre la grippe saisonnière

Classe

Inerte
- Protéique

Forme et présentation

FluarixTetra, suspension injectable en seringue préremplie.

1 dose : 0,5 ml

La suspension est incolore ou légèrement opalescente.

Composition

Vaccin grippal inactivé à virion fragmenté composé de souches suivantes ($) (par dose de 0,5 ml, le vaccin contient 15 µg d'hémagglutinine de chacune des souches) :

  • A/California/7/2009 (H1N1)pdm09 - souche analogue (A/California/7/2009, NYMC X-179A) - responsable de la dernière pandémie de grippe apparue en 2009 ;
  • A/Hong Kong/4801/2014 (H3N2) - souche analogue (A/New Caledonia/71/2014) - en remplacement de la souche A/Switzerland/9715293/2013 (H3N2) du vaccin saisonnier 2015-2016 ;
  • B/Brisbane/60/2008 - souche de la lignée Victoria.
  • B/Phuket/3073/2013 - souche de la lignée Yamagata.

Pour comprendre la nomenclature des souches vaccinales du virus de la grippe, voir ici.

($) cultivées sur œufs embryonnés de poules provenant d’élevages sains

* hémagglutinine

La composition du vaccin est conforme aux recommandations de l'OMS (Hémisphère nord) et de la décision de la Communauté Européenne pour la saison hivernale 2016-2017.

Excipients

  • Chlorure de sodium
  • Phosphate disodique dodécahydraté
  • Phosphate monopotassique
  • Chlorure de potassium
  • Chlorure de magnésium hexahydraté
  • Hydogénosuccinate d'alpha tocophéryle
  • Polysorbate 80
  • Octoxinol 10
  • Eau ppi.

FLUARIXTETRA peut contenir des traces d'oeuf (telles que l'ovalbumine ou les protéines de poulet), de formaldéhyde, de sulfate de gentamicine, de désoxycholate de sodium, utilisés lors du procédé de fabrication (voir rubrique Contre-indications).

Indications

Immunisation active des adultes et des enfants à partir de l'âge de 3 ans pour prévenir la grippe causée par deux sous types de virus grippal A et deux types de virus grippal B contenus dans le vaccin.

L'utilisation de FLUARIXTETRA doit être basée sur les recommandations officielles.

La revaccination annuelle avec ce vaccin est recommandée car l'immunité diminue au cours de l'année suivant la vaccination et les souches circulantes de virus de la grippe peuvent changer d'une année à l'autre.

Posologie

Adultes

Une dose de 0.5 ml.

Population pédiatrique

Enfants à partir de 36 mois : une dose de 0.5 ml.

Pour les enfants de moins de 9 ans n'ayant pas été vaccinés auparavant contre la grippe, une seconde dose devra être injectée après un intervalle d'au moins 4 semaines.

Enfants de moins de 3 ans : la sécurité et l'efficacité de FLUARIXTETRA chez les enfants de moins de 3 ans n'ont pas été établies.

Mode d'administration

Administrer par voie intramusculaire.

Précautions à prendre avant la manipulation ou l'administration du vaccin :

Pour les instructions concernant le mode de préparation du vaccin avant administration, voir la rubrique Manipulation.

Contre-indications

Hypersensibilité aux substances actives ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique composition ou à tout composant pouvant être présent dans le vaccin à l'état de traces tel que les oeufs (ovalbumine, protéines de poulet), le formaldéhyde, le sulfate de gentamicine ou le désoxycholate de sodium.

La vaccination doit être différée en cas de maladie fébrile ou d'infection aiguë.

Mises en garde et précautions d'emploi

  • Conformément aux bonnes pratiques cliniques, la vaccination doit être précédée d'une évaluation des antécédents médicaux (en particulier des vaccinations antérieures et de l'éventuelle apparition d'effets indésirables) et d'un examen clinique.
  • Comme pour tous les vaccins injectables, il est recommandé de disposer d'un traitement médical approprié et d'assurer une surveillance en cas d'une éventuelle réaction anaphylactique suivant l'administration du vaccin.
  • La réponse en anticorps chez les patients présentant une immunodépression congénitale ou aquise peut être insuffisante.
  • FLUARIXTETRA n'est pas efficace contre toutes les souches possibles de virus de la grippe. FLUARIXTETRA est destiné à protéger contre les souches de virus à partir desquelles le vaccin est préparé et contre les souches étroitement apparentées.
  • Comme pour tout vaccin, une réponse immunitaire protectrice peut ne pas être obtenue chez tous les sujets vaccinés.
  • FLUARIXTETRA ne doit en aucun cas être administré par voie intravasculaire.
  • Comme avec les autres vaccins administrés par voie intramusculaire, FLUARIXTETRA doit être administré avec prudence chez les sujets présentant une thrombocytopénie ou un trouble de la coagulation en raison du risque de saignement qui peut survenir après administration intramusculaire chez ces sujets.
  • Une syncope (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, comme réaction psychogène à l'injection avec une aiguille. Ceci peut s'accompagner de plusieurs signes neurologiques comme un trouble transitoire de la vision, des paresthésies et des mouvements tonicocloniques des membres durant la phase de récupération. Il est important que des mesures soient mises en place afin d'éviter des blessures en cas d'évanouissement.

Interactions

Aucune étude d'interaction n'a été réalisée.

Si FLUARIXTETRA doit être administré en même temps que d'autres vaccins injectables, les vaccins doivent toujours être administrés en des sites d'injection différents. Après vaccination antigrippale, il a été observé des réponses faussement positives aux tests sérologiques utilisant la méthode ELISA pour détecter les anticorps contre HIV1, hépatite C et surtout HTLV1. Infirmées par le Western Blot, ces réactions transitoires faussement positives pourraient être dues à la réponse IgM induite par la vaccination.

Grossesse

Les vaccins grippaux inactivés peuvent être utilisés à tous les stades de la grossesse. les données de sécurité disponibles sont plus importantes pour le deuxième et le troisième trimestre de la grossesse que pour le premier trimestre. Cependant, les données d'utilisation des vaccins grippaux inactivés dans le monde n'indiquent pas d'issues anormales pour le foetus et la mère attribuables au vaccin.

Allaitement

Le vaccin peut être administré en cas d'allaitement.

Effets indésirables

Essais cliniques :

Résumé du profil de sécurité :

Au cours de 2 essais cliniques, des adultes sains âgés de 18 ans et plus et des enfants sains âgés de 3 à 17 ans ont reçu FLUARIXTETRA™ (plus de 3000 adultes et 900 enfants) ou FLUARIX® (vaccin antigrippal trivalent de GlaxoSmithKline) (plus de 1000 adultes et 900 enfants).

Des fréquences similaires d’évènements indésirables ont été observées chez les sujets ayant reçu FLUARIXTETRA™ et FLUARIX®.

Dans tous les groupes d’âge la réaction indésirable locale la plus fréquemment rapportée après la vaccination était une douleur au site d’injection (36,4% à 40,9%).

Chez les adultes âgés de 18 ans et plus, les effets indésirables généraux les plus fréquemment rapportés après la vaccination étaient : fatigue (11,1%), céphalées (9,2%) et myalgies (11,8%).

Chez les sujets âgés de 6 à 17 ans, les effets indésirables généraux les plus fréquemment rapportés après la vaccination étaient : fatigue (12,6%), myalgie (10,9%), céphalées (8,0%).

Chez les sujets âgés de 3 à 5 ans, les effets indésirables généraux les plus fréquemment rapportés après la vaccination étaient : somnolence (9,8%) et irritabilité (11,3%).

Liste des effets indésirables :

Les effets indésirables rapportés pour FLUARIXTETRA sont listés par dose selon les catégories de fréquences suivantes :

Très fréquent (≥1/10) ; fréquent (≥1/100 à <1/10) ; peu fréquent (≥1/1 000 à <1/100) ; rare (≥1/10 000 à

<1 /1 000) ; très rare (< 1/10 000).

Trouble du métabolisme et de la nutrition :

Fréquent : perte d’appétit*

Affections psychiatriques :

Très fréquent : irritabilité*

Affections du système nerveux :

Fréquent : somnolence*, céphalées

Peu fréquent : sensation vertigineuse**

Affections gastro-intestinales :

Fréquent : symptômes gastro-intestinaux (incluant : nausées, vomissements, diarrhées et/ou douleurs

abdominales)

Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

Peu fréquent : éruption cutanée***

Affections musculo-squelettiques et systémiques :

Très fréquent : myalgies

Fréquent : arthralgies

Troubles généraux et anomalies au site d’administration :

Très fréquent : douleur au site d’injection, fatigue

Fréquent : rougeur au site d’injection****, gonflement au site d’injection****, frissons, fièvre

Peu fréquent : hématome au site d’injection**, prurit au site d’injection

* rapporté comme un symptôme sollicité chez les sujets âgés de moins de 6 ans

** rapporté chez les sujets adultes

*** rapporté chez les sujets âgés de 3 ans à 17 ans

**** très fréquent chez les sujets âgés de 3 ans à 17 ans

De plus, les effets indésirables suivants ont été rapportés dans les précédentes études avec FLUARIX :

Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

Fréquent : sueur

Troubles généraux et anomalies au site d’administration :

Fréquent : induration au site d’injection

Données après commercialisation :

Il n’y a pas de données après commercialisation pour FLUARIXTETRA™. Cependant, comme les trois souches grippales de FLUARIX® sont incluses dans FLUARIXTETRA™, les évènements indésirables suivants, observés avec FLUARIX® au cours de la surveillance après commercialisation, peuvent survenir chez les sujets recevant FLUARIXTETRA™.

Affections hématologiques et du système lymphatique :

Rare : lymphadénopathie transitoire

Affections du système immunitaire :

Rare : réactions allergiques (incluant les réactions anaphylactiques)

Affections du système nerveux :

Rare : névrite, encéphalomyélite aiguë disséminée, syndrome de Guillain-Barré*

*Des notifications spontanées de syndrome de Guillain-Barré ont été rapportées après vaccination avec FLUARIX®. Cependant, une relation causale entre la vaccination et le syndrome de Guillain-Barré n’a pas été établie.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

Rare : urticaire, prurit, érythème, angiœdème

Troubles généraux et anomalies au site d’administration :

Rare : syndrome pseudo-grippal, malaise

Déclaration des effets indésirables suspectés :

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance – Site internet : www.ansm.sante.fr.

Surdosage :

Il est peu probable qu'un surdosage provoque un effet nocif.

Pharmacodynamie

EN COURS DE REDACTION

Classe pharmaco-thérapeutique : Vaccin contre la grippe. Code ATC : J07BB02.

Mécanisme d’action :

FLUARIXTETRA™ permet une immunisation active contre quatre souches de virus de la grippe (deux sous-types A et deux types B) contenu dans le vaccin.

FLUARIXTETRA™ induit des anticorps humoraux contre les hémagglutinines. Ces anticorps neutralisent les virus de la grippe.

Il n’a pas été établi de seuil en anticorps inhibant l'hémagglutination (IH) corrélé à une protection contre la grippe après la vaccination par les vaccins grippaux inactivés. Cependant, les titres en anticorps IH ont été utilisés comme mesure de l'activité vaccinale. Dans certaines études de challenge chez l’Homme, des titres en anticorps IH ≥ 1:40 ont été associés à une protection contre la grippe chez jusqu’à 50% des sujets.

Effet pharmacodynamique :

Immunogénicité de FLUARIXTETRA™ versus FLUARIX® :

Les études cliniques menées chez des adultes (D-QIV-001 et D-QIV-008) et chez des enfants de 3 ans à 17 ans (D-QIV-003) ont évalué la non-infériorité de FLUARIXTETRA™ versus FLUARIX® en terme de moyennes géométriques des titres (MGT) en anticorps IH au jour 21 (pour les adultes) et au jour 28 (pour les enfants) et de taux de séroconversion IH (multiplication par 4 des titres en anticorps ou passage de titre indétectable [<10] à un titre ≥ 40).

Dans toutes les études, la réponse immunitaire induite par FLUARIXTETRA™ vis-à-vis des trois souches communes était non-inférieure à celle de FLUARIX®. FLUARIXTETRA™ a induit une réponse immunitaire supérieure pour la souche B additionnelle présente dans FLUARIXTETRA™ comparée à FLUARIX®.

Adultes de 18 ans et plus :

Dans l'étude clinique D-QIV-008, environ 1 800 adultes de 18 ans et plus ont reçu une dose unique de FLUARIXTETRA™ et environ 600 sujets ont reçu une dose unique de FLUARIX®

Tableau 1 : Moyenne géométrique des titres en anticorps (MGT) et taux de séroconversion après vaccination

Adultes de 18 ans et plus

FLUARIXTETRA

N=1809

FLUARIX*

N=608

 

MGT (IC 95%)

A/H1N1

201.1 (188.1 ; 215.1)

218.4 (194.2 ; 245.6)

A/H3N2

314.7 (296.8 ; 333.6)

298.2 (268.4 ; 331.3)

B (Victoria)**

404.6 (386.6 ; 423.4)

393.8 (362.7 ; 427.6)

B (Yamagata)***

601.8 (573.3 ; 631.6)

386.6 (351.5 ; 425.3)

 

Taux de séroconversion (IC 95%)

A/H1N1

77.5% (75.5 ; 79.4)

77.2% (73.6 ; 80.5)

A/H3N2

71.5% (69.3 ; 73.5)

65.8% (61.9 ; 69.6)

B (Victoria)

58.1% (55.8 ; 60.4)

55.4% (51.3 ; 59.4)

B (Yamagata)

61.7% (59.5 ; 64.0)

45.6% (41.6 ; 49.7)

* contenant A/H1N1, A/H3N2 et B (lignée Victoria)

** souche recommandée par l’OMS au cours de la saison 2010-2011

*** souche B additionnelle contenue dans FLUARIXTETRA™ recommandée durant la saison 2008-2009

Les taux de séroprotection (titre ≥ 40 après 21 jours) après vaccination par FLUARIXTETRA™ ont été de 91,3% contre A/H1N1, 96,8% contre A/H3N2, 98,8% contre B (Victoria) et 91,8% contre B (Yamagata).

Dans l'étude clinique D-QIV-001 (composition vaccinale de la saison 2007-2008), les taux de séroprotection après vaccination pour FLUARIXTETRA™ ont été de 92,3% contre A/H1N1, 97,1% contre A/H3N2, 97,1% contre B (Victoria) et 98,1% contre B (Yamagata).

Enfants de 3 à 17 ans :

Dans une étude clinique (D-QIV-003), environ 900 enfants de 3 à 17 ans ont reçu respectivement une ou deux doses de FLUARIXTETRA™ ou FLUARIX®.

Tableau 2 : Moyenne géométrique des titres en anticorps (MGT) et taux de séroconversion après

vaccination.

Enfants de 3 à 17 ans

FLUARIXTETRA

N=791

FLUARIX*

N=818

 

MGT (IC 95%)

A/H1N1

386.2 (357.3 ; 417.4)

433.2 (401.0 ; 468.0)

A/H3N2

228.8 (215.0 ; 243.4)

227.63 (213.3 ; 242.3)

B (Victoria)**

244.2 (227.5 ; 262.1)

245.6 (229.2 ; 263.2)

B (Yamagata)***

569.6 (533.6 ; 608.1)

224.7 (207.9 ; 242.9)

 

Taux de séroconversion (IC 95%)

A/H1N1

91.4% (89.2 ; 93.3)

89.9% (87.6 ; 91.8)

A/H3N2

72.3% (69.0 ; 75.4)