Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Cas humain de grippe aviaire à virus A(H5N1) au Népal Médecine des voyages

Publié le 3 mai 2019 à 10h06

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Au Népal, le 2 mai 2019, la Division de l'épidémiologie et du contrôle des maladies du ministère népalais de la Santé et de la Population a notifié le premier décès humain imputable à l'infection par le virus aviaire A(H5N1) de la grippe.

Selon les responsables de la santé, la victime était un homme de 21 ans du district de Kavrepalanchok après avoir résidé dans le district de Bhaktapur a été admis au Népal Medical College le 24 mars 2019 après avoir présenté de la fièvre et de la toux. Avant que les résultats d'un prélèvement naso-pharyngé soient reçus le patient été mis sous Oseltamivir et transféré au Om Hospital à Katmandou au vu de l'aggravation de son état.

Le Himalayan Times a déclaré que la personne était décédée le 29 mars après avoir contracté la grippe. 

Les tests de laboratoire, reçus le 30 avril, se sont révélés positifs pour le virus A(H5N1). Les responsables de la santé qui avaient diagnostiqué la grippe aviaire comme étant la cause du décès du patient avaient envoyé l'échantillon au Japon pour des tests supplémentaires.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le virus A(H5N1) est un type de virus de la grippe qui provoque une maladie respiratoire grave et extrêmement infectieuse chez les oiseaux. Des cas humains de grippe aviaire à virus A(H5N1) se produisent de temps en temps, mais il est difficile de transmettre l'infection de personne à personne. Lorsque des personnes sont infectées, le taux de mortalité est d'environ 60%.

Presque tous les cas d'infection chez l'homme ont été associés à un contact étroit avec des oiseaux vivants ou morts infectés ou dans des environnements contaminés par le virus A(H5N1). Le virus n'infecte pas facilement les humains et sa propagation semble être inhabituelle.

Les derniers cas d'infection humaine ont été notifiés en 2017 en Indonésie et en Égypte. Avant ce cas, depuis 2003, un total de 860 cas d'infection humaine confirmés en laboratoire, dont 454 décès, ont été signalés à l'OMS dans 16 pays.

Source : Outbreak News Today.


Maladie : Grippe aviaire

Référence principale :