Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Information concernant l'aspect extérieur du vaccin Neisvac (vaccin contre le méningocoque C)

Publié le 16 août 2019 à 16h06

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.
- Médecin biologiste en poste à la Direction centrale du service de santé des armées.
- Membre de droit (sans droit de vote) de la Commission technique des vaccinations de la HAS, représentant du Service de santé des armées.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

Le laboratoire Pfizer, en accord avec l'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), a informé les médecins de la présence possible de particules noires sur l'extérieur de la seringue et du capuchon du vaccin Neisvac. Le numéro de lot concerné est le suivant : VNS 1 T09D. ll est important de préciser que le vaccin lui-même ne contient pas de particules ou d'impuretés.

Le vaccin Neisvac confère une protection contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C (ces infections invasives regroupent les méningites et les septicémies dues à cette bactérie).

L'investigation réalisée par le laboratoire a montré que les particules observées provenaient du tapis de transport de la ligne de conditionnement, en raison du frottement entre les seringues et ce tapis durant le conditionnement secondaire. Le laboratoire précise que cet équipement n'est désormais plus utilisé, les nouveaux numéros de lot ne seront donc pas concernés par l'anomalie.

L'investigation a également montré que ce défaut n'a pas d'impact tant sur la qualité du produit que sur la sécurité du patient, ce qui n'est pas étonnant puisque les particules étaient uniquement présentes à l'extérieur de la seringue et du capuchon. 

Sources : laboratoire Pfizer et agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.


Maladie : Méningocoque C

Vaccin : NEISVAC

Référence principale :