Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Infections à méningocoque non groupable résistant aux antibiotiques chez des pélerins du Hajj au Royaume-Uni. Médecine des voyages

Publié le 26 août 2019 à 10h04

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Royaume-Uni, le 22 juillet 2019, les autorités de santé publique ont notifié 3 cas d'infections à méningocoque non groupable liés à un voyage récent à La Mecque en Arabie Saoudite.

Deux patients présentaient une conjonctivite quelques jours après le retour du pèlerinage, et la 3ème personne proche contact d'un cas, mais qui n'a pas voyagé à La Mecque, a développé une méningococcie invasive.

La bactérie Neisseria meningitidis isolée chez les 3 personnes avaient le même phénotype (NG; NT; P1.15), était résistante à la ciprofloxacine et avait une sensibilité intermédiaire aux pénicillines de synthèse. 

La conjonctive méningococcique est connue pour avoir un risque élevé d'évolution vers la maladie invasive et est considérée comme une indication pour une action de santé publique (traitement pour le cas et prophylaxie aux antibiotiques pour les contacts étroits).

Plus de 2,2 millions de pèlerins de plus de 180 pays se sont rendus à La Mecque pour le pèlerinage Hajj 2019 qui a eu lieu du 9 au 14 août 2019.

Source : British Medical Journal.


Maladie : Méningocoques

Référence principale :