Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Évolution de la situation sécuritaire au Chili Médecine des voyages

Publié le 23 oct. 2019 à 10h03

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Au Chili, des troubles sérieux ont éclaté vendredi 18 octobre 2019, dans la commune de Santiago du Chili notamment, à la suite de l'augmentation du prix du ticket de métro.

L'état d'urgence a été déclaré ce même jour par les autorités chiliennes dans deux provinces et deux communes de la région de Santiago, avant d'être étendu dimanche 20 octobre à l'ensemble de la région métropolitaine de Santiago.
Des manifestations et incidents ont eu lieu durant le week-end des 19 et 20 octobre dans plusieurs villes de province, conduisant à étendre l'état d'urgence aux provinces de province de Concepción, la province d'Antofagasta et la province de Valdivia, et aux communes de Rancagua, La Serena, de Coquimbo et, depuis lundi 21 octobre, à l'ensemble de la province de Valparaíso (à l'exception de l'île de Pâques et de l'archipel de Juan Fernández), aux régions d'Atacama et Los Lagos, à la province d'Iquique et aux communes d'Arica, Pozo Almonte, Tocopilla, Calama, Mejillones, Talca, Chillán, Temuco et Punta Arenas.

Un couvre-feu a été décrété pour la quatrième nuit consécutive, du 22 au 23 octobre, pour l'ensemble de la région métropolitaine de Santiago (entre mardi 22 à 20h et mercredi 23 à 5h), pour l'ensemble de la région continentale de la  province de Valparaíso (18h-5h30) et pour, du nord au sud : les communes d'Iquique et Alto Hospicio (22h-6h), les communes de Tocopilla, Calama, Mejillones et Antofagasta (20h-6h), les communes de Caldera, Copiapó et Vallenar (20h-6h), les communes de Coquimbo et La Serena (20h-6h), la commune de Rancagua (20h-6h), la commune de Talca (21h-6h), la province de Concepción(18h-6h), les commune de Valdivia (21h-6h), Osorno (20h-6h) et Puerto Montt (21h-6h).

Les personnes se trouvant dans les zones concernées par le couvre-feu doivent rester à leur domicile ou à leur hôtel, sauf urgence médicale nécessitant un déplacement, selon les indications des autorités.

Des sauf-conduits peuvent être demandés auprès des autorités (Carabiniers) pour les personnes devant voyager, en particulier pour se rendre à l'aéroport. Concernant Santiago du Chili, les personnes atterrissant à l'aéroport de la ville durant la période du couvre-feu se verront remettre un sauf-conduit et celles devant se rendre à l'aéroport pour prendre un vol devront présenter aux autorités leur billet ou leur réservation afin de bénéficier d'un sauf-conduit. Les personnes devant aller récupérer un passager à l'aéroport peuvent également obtenir un sauf-conduit auprès des Carabiniers.

A la suite de nombreuses annulations et retards de vols, les personnes devant voyager depuis ou à l'intérieur du Chili sont invitées à se renseigner auprès de leur compagnie aérienne ou de leur société de transport. Il est déconseillé de se rendre à l'aéroport si le vol n'est pas confirmé.

Des perturbations sont à prévoir dans les transports lors des prochains jours à Santiago du Chili, où seul un tronçon de la ligne 1 de métro est en service, et des manifestations sont à nouveau susceptibles de se tenir.

Des perturbations sont par ailleurs à prévoir dans les transports dans les prochains jours à Santiago, où seuls des tronçons des lignes 1, 3 et 6 de métro sont en service et où des manifestations sont à nouveau susceptibles de se tenir. Des perturbations sont en outre à prévoir dans l’ensemble du pays le jeudi 24 octobre compte tenu de l’appel à la grève générale lancé par plusieurs organisations syndicales.

Des informations relatives notamment aux couvre-feux et aux moyens de transport (aéroport, métro, bus) sont publiées sur la page officielle du gouvernement chilien.

 Il est vivement recommandé au voyageur :

  • de faire preuve de vigilance dans les jours à venir ;
  • d'éviter en particulier les rassemblements sur la voie publique ;
  • de suivre les recommandations des autorités ;
  • de se tenir informé de l'évolution de la situation dans les médias locaux et auprès des agences de voyage.

L'état d'urgence limite la liberté de circulation et de rassemblement.

Pour contacter l'Ambassade de France au Chili :

  • Adresse : Avenida Condell 65 - Providencia Santiago
  • Teléphone : +56 224 708 000
  • Téléphone d'urgence en dehors des horaires d’ouverture de l’Ambassade : +56 9 4454 3911
  • Site Web : https://cl.ambafrance.org/

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des affaires étrangères.


Référence principale :