Suspension des liaisons aériennes et maritimes entre France et Maroc pour cause de COVID-19 Médecine des voyages

Publié le 13 mar. 2020 à 14h52

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Suite à l'évolution de la pandémie de COVID-19, les autorités du Maroc ont décidé de suspendre jusqu'à nouvel ordre les liaisons aériennes et maritimes en provenance et à destination de la France.

Il est conseillé de reporter les voyages au Maroc le temps que la situation se rétablisse.

Les Français souhaitant quitter le territoire marocain sont invités à prendre l'attache de leur compagnie aérienne pour s'informer sur le dispositif spécial mis en place pour les accompagner dans la gestion de leurs déplacements. Il leur est également recommandé de contacter leur compagnie d'assurance ou d'assistance.

Le 13 mars 2020, une cellule de crise a été mise en place à l'ambassade de France à Rabat. Elle peut être jointe au numéro suivant : +212 5 37 68 97 89.

Des touristes français ont récemment été testés positifs au COVID-19 peu de temps après leur arrivée au Maroc. 

Dans de tels cas, conformément au protocole sanitaire mis en place par les autorités marocaines, les personnes testées positives sont placées en quatorzaine, de même que toute personne ayant été à leur contact, notamment au cours de leur trajet en avion. Ces mesures s'imposent à toute personne sur le territoire du Royaume du Maroc.

Les Français qui se trouvent déjà sur le territoire marocain doivent se conformer aux consignes des autorités locales.

D'autres mesures pourraient être mises en œuvre. Il est recommandé de suivre les recommandations des autorités locales et de consulter le site Internet de l'ambassade de France au Maroc.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.