Mesures appliquées en Tanzanie en raison de COVID-19 Médecine des voyages

Publié le 5 avr. 2020 à 12h04

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Tanzanie, en raison de la pandémie de Covid-19 les autorités ont mis en place à partir du 23 mars 2020 une quarantaine obligatoire de 14 jours, dans des lieux dédiés et aux frais des voyageurs concernés, pour tous les passagers en provenance de pays hautement affectés (dont la France). 

Tous les passagers font également l'objet d'une procédure renforcée de détection des symptômes et si nécessaire d'un test.

En raison de l'annulation de nombreuses liaisons aériennes et de la fermeture de certains pays de transit pour la Tanzanie, il est fortement recommandé aux touristes de contacter au plus vite leur compagnie aérienne pour s'assurer que leur vol est maintenu. Dans le cas contraire, les touristes encore présents en Tanzanie sont invités à contacter au plus vite d'autres compagnies pour s'assurer d'un vol retour alternatif. Les Français de passage sont invités à s'inscrire sur Ariane. 

Il est conseillé aux ressortissants français de différer les déplacements vers la Tanzanie.

Sur place, les personnes souhaitant des renseignements ou nécessitant un soutien médical peuvent également contacter :

  • les numéros mis en place par les autorités tanzaniennes : +255 (0)800110124 et +255 (0) 800110125 ;
  • les urgences médicales : 199 ;
  • la permanence téléphonique assurée par l'ambassade de France : +255 222 198 800.

La situation évoluant rapidement, d'autres mesures sont susceptibles d'être mises en œuvre.

Sur place, il convient de suivre les recommandations des autorités locales et de consulter le site de l'ambassade de France.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.