Etat d'urgence, fermeture des frontières et couvre feu en Papouasie-Nouvelle-Guinée à cause de COVID-19 Médecine des voyages

Publié le 21 avr. 2020 à 07h41

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Suite à l'évolution de la pandémie de COVID-19, la Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG) a prolongé l'état d'urgence national. 

Il existe un couvre-feu dans le district de la capitale nationale et les provinces du centre, de l'ouest et de l'est de la Nouvelle-Bretagne. Chaque province peut imposer des restrictions supplémentaires, y compris des blocages. Les transports publics ont cessé et les vols intérieurs seront limités. 

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a fermé ses frontières aux voyageurs étrangers, y compris ceux qui arrivent par mer. 

Si vous séjournez en Papouasie-Nouvelle-Guinée et souhaitez rentrer faites-le dès que possible car les options de départ diminuent. 

Si vous restez en Papouasie-Nouvelle-Guinée, suivez les conseils des autorités locales et veillez à minimiser votre risque d'exposition au COVID-19. Prenez des dispositions pour rester pendant une période prolongée possible et restez en contact avec votre famille et vos amis pour qu'ils sachent que vous êtes en sécurité. 

Source : Australie Government, Department of foreign affairs and trade.