État d'urgence, suspension des liaisons aériennes aux îles du Cap Vert à cause de COVID-19 Médecine des voyages

Publié le 24 avr. 2020 à 13h59

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Suite à la pandémie de COVID-19, le Gouvernement du Cap Vert a décidé de suspendre les vols en provenance de et à destination de nombreux pays, dont la plupart des pays européens.  Par contre, il est parfois possible de partir sur un vol de rapatriement européen. 

Depuis le 18 avril, l'état d'urgence est en vigueur sur tout le territoire national. Quant à la durée de l'état d'urgence, il existe actuellement une différence entre les îles où des cas ont été diagnostiqués et les îles qui n'ont pas encore enregistré de cas de coronavirus : 

Le gouvernement a également décidé qu'à partir du 17 mars, les déplacements civils entre les îles du Cap-Vert seront interdits (trafic aérien et maritime). Il est donc actuellement impossible de voyager d'une île à l'autre au Cap-Vert.

Source : Royaume de Belgique, Ministère des Affaires étrangères.