La Chine signale un nouveau cas humain de grippe aviaire A(H9N2) Médecine des voyages

Publié le 12 mai 2020 à 12h15

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le 1er mai 2020 les autorités sanitaires de Chine ont notifié à l'Organisation Mondiale de la Santé un nouveau cas de grippe aviaire à virus A(H9N2). 

Ce cas est survenu chez une fillette de 5 ans la province du Hunan qui a présenté une maladie bénigne le 20 avril mais qui a du être hospitalisée le 25 avril. La patiente avait des antécédents d'exposition à de la volaille abattue ramenée à la maison d'un marché aux oiseaux vivants.

Il y a un peu plus d'un mois, un cas humain d'infection par le virus de la grippe A(H9N2) avait été signalé chez une fillette de 3 ans de la province du Guangdong.

Les deux patientes ont été détectées grâce à la surveillance des syndromes grippaux, se sont rétablis et aucun autre cas n'a été détecté parmi les contacts.

Les virus de la grippe aviaire A(H9N2) sont enzootiques  de plus en plus signalés chez les volailles en Asie.

Sources : Outbreak News Today ; Organisation Mondiale de la santé.