Deux nouveaux cas d'infection à SARS-CoV-2 chez des chats en Europe Médecine des voyages

Publié le 14 mai 2020 à 11h49

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Deux nouveaux cas d'infection à SARS-CoV-2, le virus responsable de COVID-19, ont été signalés en Europe.

Un cas a été confirmé par RT-PCR chez un chat de 6 ans par l'Office bavarois pour la santé et la sécurité alimentaire à Erlangen en Bavière. 

 

Le chat vivait avec son propriétaire dans une maison de retraite dans le Haut-Palatinat en Bavière. Le propriétaire est décédé de Covid-19 le 12 avril 2020. 

Deux autres chats vivent dans la maison de retraite et ont eu des contacts avec les résidents, mais aucun des 3 chats n'avait de signes de   maladie respiratoire. Des prélèvements de gorge effectués sur les 3 chats ont été analysés pour le SRAS-CoV-2 le 29 avr 2020, seul le chat du propriétaire décédé a montré un résultat de PCR positif faible pour le SRAS-CoV-2. Tous les chats ont été par la suite transférés dans une installation d'isolement de quarantaine à l'Université de médecine vétérinaire de Hanovre (TiHo), Allemagne. 

Le 6 mai aucun des chats n'a montré des signes de maladie respiratoire. 
Un 2ème chat a été testé positif pour le coronavirus en France après avoir probablement été infecté par ses propriétaires selon un communiqué du 12 mai 2020 de l'Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse (ENVT). L'animal a souffert de toux et de troubles respiratoires. Ceci est le 2ème cas rapporté chez un chat en France après l'infection d'un chat identifiée près de Paris le 2 mai 2020.  

Les chats ne sont pas considérés comme des acteurs dans la pandémie humaine, les cas observés chez le chat ont toujours été décrits comme conséquence de l'infection humaine. 

Source : Promed.