Dispositif de surveillance dédié à COVID-19 pour les voyageurs arrivant à La Réunion Médecine des voyages

Publié le 14 juin 2020 à 15h37

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

A La Réunion, en raison de la pandémie de Covid-19 le maintien des motifs impérieux de déplacement pour tous les voyageurs (décès, regroupement familial, motif professionnel) et la mesure de quarantaine à l’arrivée  restent maintenus jusqu’au 22 juin 2020.

La durée et les modalités de quarantaine dépendent de la réalisation ou non d’un test avant l’embarquement selon le protocole sanitaire expérimenté à compter du mardi 9 juin. Les passagers ayant réalisé un test avant embarquement se voient préconiser des septaines strictes suivies de 7 jours allégés, tandis que ceux qui n’ont pas réalisé le test sont soumis à un régime de quatorzaine strict.

Nouveau parcours du voyageur pour les personnes ayant réalisé un test avant l’embarquement :

Les passagers sont invités à réaliser un test RT-PCR 72h avant d’embarquer. Le test peut être réalisé sur prescription médicale ou directement en laboratoire sur présentation du billet d’avion ou de toute autre justification de réservation de vol.

  • Si le test est positif, les passagers ne pourront pas embarquer et devront s’isoler pendant 14 jours en métropole. Les billets pourront être échangés pour un vol ultérieur. Les conditions de remboursement et de report dépendent de la politique commerciale de la compagnie aérienne.
  • Si le test est négatif, les passagers peuvent se présenter à l’embarquement. A l’arrivée à l’aéroport de La Réunion, ils bénéficient d’une procédure accélérée d’accueil (file distincte des passagers n’ayant pas réalisé de test). Les passagers doivent rester en quarantaine pendant 7 jours à domicile ou au lieu de leur choix (hôtel réservé par les intéressés ou leur employeur, location saisonnière, domicile de la famille ou des amis….).

Ces passagers sont autonomes et n’ont pas vocation à rejoindre le centre d’hébergement hôtelier dédié mis en place par l’État.

A l’issue des 7 jours un nouveau test RT-PCR doit être réalisé sur prescription médicale en contactant leur médecin traitant ou sur présentation du billet d’avion. L’ARS contacte chaque personne bénéficiant de l’expérimentation à l’issue des 7 jours pour s’assurer que le protocole a bien été suivi et le test à J+7 réalisé. 2 jours avant, elle adresse à chacun un SMS de rappel.

Si ce second test est négatif les personnes peuvent sortir de leur domicile en portant systématiquement un masque à l’extérieur, en appliquant strictement la distanciation physique et les gestes barrière pendant 7 jours supplémentaires.

Pendant cette période, elles ne peuvent pas :

  • prendre les transports en communs ;
  • participer à des rassemblements ; 
  • être en contact avec des personnes à risque.

Si le test est positif, elles doivent consulter leur médecin et maintenir un isolement strict.

Maintien du dispositif actuel pour les voyageurs n’ayant pas réalisé leur test avant l’embarquement

Pour les voyageurs ne présentant pas de test à l’embarquement, le parcours est inchangé. Le temps d’accueil et de traitement à l’aéroport est estimé à 3-4h en moyenne. Ils se voient proposer un test à l’aéroport.

  • Les personnes choisissant d’effectuer leur quatorzaine à domicile doivent suivre une quatorzaine stricte et sont suivies par l’ARS. Elles peuvent bénéficier d’un test sur prescription de leur médecin traitant.
  • Les personnes effectuant leur quatorzaine en centre d’hébergement hôtelier dédié restent isolées pendant 14 jours et se voient proposer un test avant leur sortie.

Les passagers arrivés sur le territoire avant le 9 juin ne peuvent pas bénéficier du nouveau parcours du voyageur. Ils doivent poursuivre leur quatorzaine jusqu’à son terme.

Source : Agence Régionale de Santé de La Réunion