Mise à jour des mesures appliquées au Portugal contre Covid-19 Médecine des voyages

Publié le 18 juin 2020 à 17h24

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le Portugal poursuit son processus de déconfinement, l'état de calamité étant maintenu jusqu'au 28 juin 2020. Les mesures sanitaires pour lutter contre COVID-19 continuent de s'appliquer, il convient de s'informer sur les sites de l'ambassade de France au Portugal et des autorités sanitaires locales (en portugais).

Depuis le 15 juin, les voyageurs en provenance de pays de l'espace Schengen (dont la France), hors Espagne et Italie, peuvent se rendre au Portugal par voie aérienne.

Le respect d'une quarantaine n'est pas exigé à l'arrivée au Portugal. Toutefois, des dispositions spécifiques sont prévues pour les régions ultramarines, plus d'informations sur les sites de l'ambassade de France et des autorités locales : Madère et Açores.

La frontière avec l'Espagne demeure fermée jusqu'au 30 juin inclus. Les déplacements par voie terrestre ne sont autorisés qu'à certains points de passage et pour certaines catégories de personnes (avec justificatifs à l'appui) :

  • ressortissants portugais et résidents au Portugal ;
  • personnes voyageant pour un motif familial ;
  • travailleurs saisonniers justifiant d'un contrat de travail ou d'une attestation de l'employeur ;
  • personnels de santé selon les termes des accords bilatéraux en matière de prestation de soins ;
  • personnel diplomatique, des forces armées ou des forces de sécurité.

Plus d'informations sur la plateforme « Re-open EU » de la Commission européenne.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.