Modalités du déconfinement en Suisse Médecine des voyages

Publié le 6 juil. 2020 à 18h54

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

En Suisse depuis le 15 juin, les restrictions d'entrée ont été levées à toutes les frontières terrestres et aériennes entre la Suisse et les États membres de l'Union européenne (UE) et de l'Association européenne de libre-échange (AELE) ainsi qu'avec le Royaume-Uni.

Les conditions d'entrée ordinaires s'appliquent donc à nouveau :

• à tous les ressortissants de l'espace Schengen ;

• aux bénéficiaires de la libre circulation des personnes ;

• aux ressortissants d'États tiers non soumis à l'obligation de visa qui séjournent déjà légalement dans l'espace Schengen ;

• aux ressortissants d'États tiers soumis à l'obligation de visa qui séjournent déjà dans l'espace Schengen avec un titre de séjour délivré par un État Schengen.

  • Les personnes bénéficiaires de la libre circulation avec l'espace Schengen 

 

Ceux qui ne présentent pas de symptômes n'ont pas besoin de se mettre en quarantaine à leur arrivée en Suisse, à l'exception des voyageurs en provenance des zones à risque définies par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) (dont notamment la Suède au 2 juillet).

Il n'y a pas d'obligation par ailleurs de présenter un certificat médical attestant de sa bonne santé ou un test sérologique négatif à l'entrée en Suisse.

  • Pour les ressortissants d'Etats tiers

Les restrictions d'entrée avec les pays tiers sont prolongées jusqu'au 20 juillet, sauf quelques exceptions, plus d'informations sur le site du Secrétariat d'État aux migrations.

La Suisse a introduit une quarantaine volontaire de dix jours à domicile pour les personnes en provenance de certaines régions, plus d'informations sur le site de l'Office fédéral de la santé publique.

  • Demandes et procédures

 

Depuis le 8 juin, les assouplissements suivants sont en vigueur :

Les cantons traitent à nouveau toutes les demandes d'autorisation de séjour ou d'autorisation frontalière déposées par des travailleurs domiciliés dans un États membres de l'Union européenne (UE) et de l'Association européenne de libre échange. Ils traitent également les annonces de prise d'emploi pour une mission de courte durée auprès d'un employeur en Suisse et pour les prestations transfrontalières d'une durée n'excédant pas 90 jours par an ;·

les demandes émanant de travailleurs d'États tiers sont également à nouveau traitées. Une admission en Suisse est possible si la prestation de travail revêt un intérêt public avéré.

le regroupement familial d'un titulaire d'une autorisation d'établissement, de séjour ou de courte durée ou de la famille d'une personne admise à titre provisoire est à nouveau possible.

les écoliers et les étudiants peuvent à nouveau entrer en Suisse indépendamment de leur nationalité.

les cantons reprennent le traitement des demandes d'autorisation de séjour de courte durée déposées par des personnes étrangères en vue de la conclusion d'un mariage ou d'un partenariat enregistré avec un citoyen suisse ou un ressortissant étranger titulaire d'une autorisation de séjour ou d'établissement.

Mesures de protection

Depuis le 22 juin, les mesures de protection de la population ont presque toutes été levées, plus d'informations sur le site de l'ambassade de France en Suisse.

Le port du masque est obligatoire dans les manifestations et les transports publics, à compter du 6 juillet. Il est fortement recommandé lorsqu'il est impossible de respecter la distance de 1,5 m.

À l'aéroport de Bâle/ Mulhouse le port du masque est obligatoire, conformément aux règles en vigueur en France.

Le Conseil fédéral rappelle que les mesures d'hygiène et de distanciation physique restent en vigueur.Ligne d'information coronavirus en Suisse : +41 58 463 00 00 (7/7, 6–23 h)

 

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.