Suspension de la délivrance de visa par les autorités chinoises, difficultés de se rendre en Chine. Médecine des voyages

Publié le 9 juil. 2020 à 07h23

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

En Chine, en raison de la suspension de la délivrance des visas par les autorités chinoises et de la raréfaction des vols, il est actuellement très difficile de s'y rendre.

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, compte tenu de la situation sanitaire internationale, l'entrée en Chine continentale aux ressortissants étrangers, même détenteurs d'un visa ou d'un titre de séjour en cours de validité est suspendue depuis le 28 mars.

L'entrée des étrangers avec un visa diplomatique, un visa de service, un visa de courtoisie, ou un visa de type C (membres d'équipage d'aéronef), n'est pas affectée, de même que les détenteurs de visas délivrés après le 26 mars par les ambassades ou consulats chinois. 

Les étrangers devant se rendre en Chine au motif d'activités économiques, commerciales, scientifiques ou technologiques impératives ou pour urgence humanitaire peuvent présenter des demandes de visas auprès des ambassades et consulats de Chine dont ils relèvent. La délivrance d'un visa pour la Chine relevant de la seule appréciation des autorités chinoises, il convient donc de se rapprocher des autorités consulaires chinoises du pays de résidence afin de savoir si la situation relève des exceptions permettant la délivrance d'un visa.

Depuis fin mars, l'administration de l'aviation civile chinoise a considérablement réduit les fréquences de vol et les lignes opérées par les compagnies aériennes entre la Chine continentale et l'étranger. 

Une compagnie chinoise ne peut désormais plus effectuer qu'une seule liaison hebdomadaire depuis la Chine vers un pays tiers. 

Une compagnie étrangère ne peut par ailleurs maintenir qu'une seule desserte par semaine vers la Chine continentale. Il est impératif de se rapprocher de sa compagnie aérienne ou de son agence de voyages afin de vérifier si le vol envisagé est affecté par ces nouvelles règles.

La découverte d'un foyer épidémique Pékin entraîne de nouveau des restrictions de circulation entre la capitale chinoise et les différentes provinces ou municipalités qui, pour la plupart d'entre elles, exigent une quarantaine pour toute arrivée depuis Pékin.

Pour les déplacements interprovinces, un contrôle est effectué sur la base du QR code d'une application de santé, si le code santé est vert, aucune quarantaine n'est à effectuer lors de l'arrivée dans une province ou une municipalité. 

En fonction de l'évolution de la situation, des mesures de restriction peuvent toutefois être remises en vigueur dans quelques zones où le risque épidémiologique reste élevé.

Il convient enfin de noter qu'il reste très difficile de faire du tourisme en Chine actuellement et même impossible pour tout voyageur se trouvant hors de Chine en raison de la fermeture des frontières. 

Toute arrivée en provenance de l'étranger fait l'objet d'une mise en quarantaine pour une période de 14 jours dans un lieu désigné par les autorités locales.

Les autorités chinoises recommandent fortement la réalisation d'un test au Covid-19 dans le pays de départ avant tout embarquement.

Toutes les mesures particulières prises localement par les provinces, les municipalités et les régions administratives spéciales sont référencées sur les sites suivants :

municipalités de Pékin et de Tianjin, les provinces de Mongolie intérieure, Hebei, Shandong, Henan, Shaanxi, Shanxi, Gansu, Ningxia, Qinghai, Xinjiang et Tibet ;

municipalité de Shanghai et les provinces du Jiangsu, de l'Anhui et du Zhejiang ; 

provinces de : Guangdong, Guangxi, Fujian et Hainan ; 

provinces du Heilongjiang, de Jilin et de Liaoning

provinces du Sichuan, du Yunnan, du Guizhou et la municipalité de Chongqing ;

territoire de Hong-Kong 

territoire de Macao ;

provinces du Hunan et du Jiangxi ; 

province du Hubei : en raison des mesures de confinement décidées par les autorités chinoises qui se traduisent notamment par la suspension des transports, tout déplacement à Wuhan et dans toute la province de Hubei est formellement déconseillé.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.