L’état de calamité publique décrété pour lutter contre la pandémie du COVID-19 en Angola. Médecine des voyages

Publié le 15 juil. 2020 à 09h39

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Angola, l'état de calamité publique a été décrété pour lutter contre la pandémie de COVID-19

Les frontières maritimes et terrestres sont fermées. Les frontières aériennes du pays demeurent fermées sauf dans les cas particuliers suivants :

  • retour sur le territoire national de citoyens angolais et étrangers résidents ;
  • retour d'étrangers dans leur pays d'origine ;
  • voyages officiels ;
  • aide humanitaire ;
  • urgences médicales ;
  • entrée et sortie de personnel diplomatique et consulaire ;
  • entrée de spécialistes étrangers pour des tâches spécifiques.

Toutes les personnes pouvant prétendre à une exemption devront se renseigner auprès de la compagnie aérienne et auprès des autorités angolaises pour obtenir les autorisations nécessaires à leur entrée dans le pays et régler par avance les modalités de la quarantaine. 

Un test PCR datant de maximum 8 jours avant le départ est exigé. 

A l'arrivée en Angola, une quarantaine de 14 jours dans un centre étatique ou dans un hôtel (à charge du voyageur) est obligatoire. La liste des hôtels agréés est tenue par les autorités angolaises et le choix de l'établissement est à régler avec les autorités angolaises avant le départ. 

Cette quarantaine peut être réduite à 7 jours si le voyageur effectue à ses frais un second test PCR auprès d'un laboratoire privé agréé. L'autorisation de sortie de la quarantaine ne sera délivrée au voyageur que lorqu'il aura reçu le résultat négatif au test PCR.

Aucune liaison aérienne commerciale régulière ne relie l'Angola à l'Europe. Pour l'instant, seuls des vols humanitaires existent entre l'Angola et la France et entre l'Angola et le Portugal, opérés par la TAP et par Air France. Pour de plus amples information sur ces vols, veuillez contacter les bureaux de la TAP ou d'Air France à Luanda par mail ou par téléphone.

La province de Luanda et le district de Cazengo dans la province de Cuanza Norte sont sous cordon sanitaire. Une autorisation des autorités angolaises est nécessaire pour sortir et rentrer dans ces provinces qui sont pour l'instant coupées du reste du pays.

L'état de calamité en vigueur limite les déplacements à l'exterieur, les horaires de travail et les horaires d'ouverture  des magasins et des restaurants. 

Source : Royaume de Belgique, Ministère des Affaires étrangères.