Choléra au Niger Médecine des voyages

Publié le 23 juin 2011 à 17h10

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Selon le ministre Nigérien de la santé, le choléra a tué au moins 6 personnes au Niger, essentiellement à Niamey et Tillabéry, sur un total de 347 cas répertoriés. Selon le Ministère de la santé, immédiatement après la confirmation des premiers cas de choléra le 30 mai dernier, les autorités sanitaires ont pris des mesures pour contenir et contrôler l'épidémie.

Le choléra est une infection intestinale aiguë due à une bactérie, Vibrio cholerae, qui se transmet par voie directe féco-orale ou par l'ingestion d'eau ou d'aliments contaminés. Elle est qualifiée de "maladie des mains sales ", évoluant facilement dans les milieux ou l'hygiène est précaire, d'ou la nécessité de renforcer les mesures hygiéniques individuelles et collectives pour lutter efficacement contre sa propagation.

Avec le début de la saison pluvieuse dans la plupart des pays d'Afrique de l'Ouest, le risque de cholera est très élevé en raison de la dégradation de l'hygiène environnementale.

Source : Promed.