État d'urgence sanitaire décrété en Moldavie pour lutter contre la Covid 19 Médecine des voyages

Publié le 28 juil. 2020 à 08h31

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

En Moldavie, l’état d’urgence sanitaire a été décrété jusqu’au 31 août 2020.

Jusqu’à cette date, l’entrée sur le territoire moldave reste interdite aux ressortissants étrangers et aux apatrides, à l’exception :

  • des membres de familles de citoyens moldaves ;
  • des étrangers titulaires d’un visa de long séjour, d’un permis de séjour ou d’un document équivalent 
  • des personnes voyageant pour des raisons professionnelles, attestées par un visa, un permis de séjour ou un document équivalent ;
  • des représentants des missions diplomatiques accréditées auprès de la République de Moldavie et de leur famille, les passagers en transit ;
  • des personnes voyageant pour des raisons sanitaires et humanitaires ;
  • des travailleurs frontaliers ;
  • des équipages d’avions de bateaux et de trains.

L’aéroport de Chisinau a rouvert ses portes. Le trafic aérien est toutefois limité.

Depuis le 26 mai, les transports ferroviaires et terrestres vers les destinations internationales sont autorisés mais en respectant des conditions sanitaires strictes : port du masque obligatoire et contrôle de température systématique des passagers.

Les voyageurs autorisés à entrer dans le pays peuvent subir un contrôle de température et doivent remplir un formulaire épidémiologique. Par ailleurs, un auto-confinement de quatorze jours à domicile est obligatoire, à l’exception des personnes suivantes (en l’absence de symptômes) :

  • les conducteurs et personnel de service des moyens de transport de marchandises ;
  • les membres d’équipage d’avions, de bateaux et de trains ;
  • les personnes voyageant pour des raisons de santé ou humanitaires, y compris les personnes accompagnatrices le cas échéant (avec production de pièces justificatives) ;
  • les étudiants, inscrits dans des établissements d’enseignement étrangers, qui doivent passer des tests ou des examens finaux à la fin de
  • l’enseignement primaire, secondaire ou universitaire ;
  • les personnes se déplaçant pour des raisons professionnelles, les personnes bénéficiant de visas, de permis de séjour et autres documents équivalents valides ;
  • les travailleurs frontaliers ;
  • les représentants des missions diplomatiques et des bureaux consulaires accrédités en République de Moldavie, les organisations/missions internationales, y compris les membres de leur famille ou les personnes employées dans le domaine humanitaire, et les passagers en transit.

Les personnes en isolement ne peuvent pas quitter le territoire moldave avant la fin de leur quatorzaine.

Des mesures ont par ailleurs été mises en place par les autorités pour prévenir et contenir la propagation du Covid-19 sur le territoire moldave, notamment l’obligation, sous peine de forte amende, du port du masque dans tous les lieux accueillant du public et l’interdiction dans les parcs des groupes de plus de trois personnes.

Compte tenu de ces mesures et des restrictions de circulation existantes dans les pays voisins, il est conseillé de différer tout déplacement en Moldavie.

Par ailleurs, les "autorités de fait" de Tiraspol ont fermé toutes les entrées dans la région séparatiste de Transnistrie jusqu’à nouvel ordre.

Il est recommandé de suivre les consignes des autorités locales (notamment sur le site des autorités sanitaires locales) et de consulter le site internet et les réseaux sociaux de l’ambassade de France en Moldavie).

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.