Mise à jour sur les mesures adoptées en Roumanie pour lutter contre le Covid 19 Médecine des voyages

Publié le 28 juil. 2020 à 14h49

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

L’état d’urgence instauré en Roumanie le 16 mars a pris fin le 14 mai. Depuis le 15 mai, le pays se trouve en état d’alerte.

L’entrée sur le territoire roumain demeure interdite aux personnes qui ne sont pas citoyennes des pays de l’Espace économique européen (Union européenne, Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse) ou du Royaume-Uni. Des exceptions sont prévues pour les titulaires d’un titre de séjour en Roumanie, les familles de citoyens roumains ou de citoyens européens résidents en Roumanie, les personnes se déplaçant pour des raisons professionnelles dûment justifiées, ou les passagers en transit.

Le 23 juin, les liaisons aériennes commerciales directes entre la France et la Roumanie ont été rétablies. Les autorités roumaines demandent aux passagers de remplir un questionnaire comprenant leur adresse de séjour (en roumain ou en anglais) pour entrer dans le pays. Remplir ce questionnaire n’oblige pas à se placer en quatorzaine, sauf dans les cas mentionnés plus bas.

La voie terrestre est ouverte : les déplacements en voiture personnelle sont permis et les liaisons par autobus ont repris. Certains postes frontières roumains sont fermés pour concentrer les ressources sur les principaux points de passage. D’autres ne sont ouverts pour les voyageurs qu’entre 07h00 et 01h00.

Depuis le 23 juin, les personnes qui entrent en Roumanie depuis la France métropolitaine ne sont plus soumises à une obligation d’isolement à domicile pendant 14 jours, mais peuvent entrer et circuler librement. Depuis le 7 juillet, ces mesures concernent également les voyageurs venant de la France d’Outre-mer.

Toutefois, un isolement de 14 jours peut être demandé par les autorités roumaines aux personnes arrivant de France dans les cas suivants :

• en cas de présentation de symptômes de Covid 19 ;

• si le voyageur a séjourné, au cours des 14 derniers jours, dans un pays figurant sur la « liste jaune » des pays concernés par une mesure de quatorzaine. Un simple transit routier ou aéroportuaire depuis la France par un de ces pays n’entraîne en revanche pas de quatorzaine.

La liste des pays considérés comme touchés par le coronavirus et soumis à une obligation de quatorzaine (« liste jaune ») est réactualisée chaque semaine en fonction de l’évolution de l’épidémie. Il convient donc de prendre ses précautions en cas de voyage prévu en Roumanie.

Compte-tenu de l’évolution de l’épidémie dans le pays, où le coronavirus circule activement, certains états peuvent adopter des mesures diverses concernant toute personne en provenance de Roumanie. Il convient donc, pour les personnes se rendant à l’étranger depuis la Roumanie, de vérifier les mesures en vigueur dans le pays de destination ou de transit.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.