Conditions d"entrée et de séjour en République Tchèque liées à la pandémie de Covid 19 Médecine des voyages

Publié le 6 août 2020 à 13h17

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

En République Tchèque, depuis le 15 juin, les autorité ont assoupli les conditions de passage des frontières en provenance d’une majorité de pays de l’Union européenne (UE) dont la France. Ce dispositif est cependant susceptible d’évoluer.

Le nouveau système repose sur le classement des pays de l’UE, ainsi que le Royaume Uni, la Norvège et la Suisse, en trois catégories selon la situation épidémiologique qui y prévaut selon les autorités tchèques ; la liste des pays est consultable ici.

Toute personne citoyenne de l’UE, résidant dans un pays classé en « vert », dont la France actuellement, peut se rendre en République tchèque sans restrictions. Un document d’identité en cours de validité (CNI, passeport) suffit donc à franchir la frontière.

Pour tout citoyen d’un pays de l’UE (donc y compris un ressortissant français) résidant dans un pays classé en catégorie « orange » ou « rouge », l’entrée sur le territoire de la République tchèque reste conditionnée par le motif de la visite (cf. liste des exceptions sur le site du ministère de l’intérieur, en anglais) et par la production d’un test Covid-19 négatif de moins de 4 jours (ou à défaut, une mise en quarantaine obligatoire pour 14 jours). En cas de contravention à l’obligation de quarantaine, de fortes amendes peuvent être infligées.

Le classement des pays d’origine/de résidence est susceptible de changer à tout moment. Il appartient donc à tout voyageur de se tenir informé jusqu’à son départ en consultant directement le lien fourni ci-dessus.

La levée de l’état d’urgence le 18 mai dernier n’a par ailleurs pas conduit à la suppression de toutes les mesures sanitaires et d’hygiènes : couverture des voies respiratoires obligatoire dans les espaces fermés (commerces, cinémas, théâtres…) et les transports publics, rassemblements limités à 500 personnes (évènements sportifs, culturels…) notamment.

Plus d’informations et recommandations sur la plateforme « Re-open EU » de la Commission européenne.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.