Conditions d'entrée et de séjour en Egypte liées à la pandémie de Covid 19 Médecine des voyages

Publié le 10 août 2020 à 08h07

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

En Egypte, depuis le 1er juillet, le pays a repris ses liaisons aériennes en provenance et à destination de l’étranger. 

A partir du 15 août 2020, il est obligatoire de présenter un test PCR négatif pour pouvoir entrer sur le territoire égyptien.

Cette mesure concerne tous les voyageurs non-égyptiens. Le test doit avoir été réalisé dans les 72 heures avant l’arrivée en Egypte.

Sont exemptés de cette obligation de présentation d’un test PCR négatif :

  • les touristes arrivant directement à Sharm el Sheikh, Taba, Hurghada, Marsa Alam et Marsa Matrouh,
  • les passagers en transit dans les aéroports égyptiens.

Depuis le 27 juin, les transports collectifs sont suspendus de 00 heure à 4 heures.

Tous les magasins et les centres commerciaux sont fermés le soir à partir de 21 heures. Cafés et restaurants ferment à 22 heures. Parcs et plages publics restent fermés à ce stade.

Les travailleurs et les clients de tous les marchés, magasins, établissements publics, établissements privés, banques et transports en commun sont tenus de porter des masques de protection.

Toute violation de ces mesures est passible d’une amende pouvant s’élever jusqu’à 4.000 livres égyptiennes (environ 230 euros) ainsi que d’une peine d’emprisonnement.

Il est recommandé aux personnes présentant des symptômes d’infection respiratoire (température, fièvre, toux, difficultés respiratoires) de rester confinées et de contacter les médecins de référence de l’Ambassade de France au Caire.

En cas de réalisation d’un test de dépistage au covid-19, les personnes testées positivement peuvent rester en isolement à domicile en cas de symptômes légers à modérés. En cas de symptômes plus marqués, il convient de prendre l’attache de l’un des médecins de référence de l’Ambassade.

Il est recommandé de se tenir informé de l’évolution de la situation et de consulter régulièrement le site Internet et les réseaux sociaux de l’Ambassade de France au Caire.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.