Conditions d'entrée et de séjour en Egypte liées à la pandémie de covid 19 Médecine des voyages

Publié le 18 août 2020 à 23h08

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En raison de la pandémie de covid 19, à compter du 15 août tous les étrangers arrivant en Égypte devront présenter un résultat de test PCR négatif, effectué dans les 72 heures avant leur arrivée. Ceux qui voyagent directement à Charm el-Cheikh, Hurghada, Marsa Alam, Taba et Marsa Matrouh, ou qui transitent brièvement vers ces destinations finales, ne seront pas tenus de produire un résultat de test PCR négatif à condition de ne pas voyager dans d'autres régions d'Égypte.

Les aéroports égyptiens ont rouvert les vols commerciaux internationaux depuis le 1er juillet et fonctionneront initialement à capacité réduite avec des horaires limités qui peuvent être sujets à changement, y compris une annulation. Tous les passagers arrivant en Égypte seront soumis à des contrôles de température et devront remplir un formulaire de localisation de passagers avec leurs coordonnées. Tous les arrivants doivent avoir la preuve qu'ils détiennent une assurance médicale qui couvrira le coût du traitement pour covid 19.

Vous devez vous conformer aux mesures mises en place par les autorités locales :

  • Les grands rassemblements sont interdits.
  • Des masques faciaux, couvrant la bouche et le nez, doivent être portés lors de l'entrée dans des espaces publics fermés tels que les supermarchés, les banques et les bureaux ainsi que dans les transports publics.
  • Les restaurants, cafés et sites touristiques fonctionnent actuellement à capacité réduite et à des horaires restreints.
  • Les hôtels approuvés par les autorités sanitaires sont actuellement limités à 50 % de leur capacité et sont tenus de respecter certaines réglementations.

Source : Ireland Government, Department of foreign affairs and trade.