Le bovin suspect d'un foyer de charbon humain au Kyrgyzstan est confirmé positif Médecine des voyages

Publié le 20 août 2020 à 09h00

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Kyrgyzstan, le State Inspectorate of Veterinary and Phyto-Sanitary Security, Ministry of Agriculture and Food a notifié le 13 août 2020 à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) que la vache suspecte de contamination humaine d'un foyer de charbon dans le village de Toguz-Bulak (406 personnes), district de Kara-Suu dans la province d'Osh (nouvelle n°16152 du 12 août 2020) a bien été confirmée positive pour le charbon par examen bactériologique au Center for Veterinary Diagnostics and Expertise in the Southern Region (Laboratoire national). La vache faisait partie d'un troupeau de 100 bovins qui a été mis en quarantaine et doit être vacciné.

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).