Mise à jour des mesures préventives contre la covid 19 en Equateur Médecine des voyages

Publié le 25 août 2020 à 07h21

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En raison de la pandémie de Covid-19 l'Equateur le 14 août 2020 a prolongé l’état d’urgence sanitaire de 30 jours.

L’état d’exception est maintenu jusqu’au 15 septembre a minima, et pourra être renouvelé par décret en fonction de l’évolution des conditions sanitaires dans lesquelles le pays se trouvera à cette date.

Le couvre-feu dans les cantons classés en jaune est appliqué différemment selon les zones géographiques :

  • À Quito et dans 18 provinces, le couvre-feu sera en vigueur de 21h à 5h du lundi au jeudi et de 19h à 5h les vendredis, samedis et dimanches pour le reste du mois d’août 2020.
  • Dans les cantons de Manabí, Los Ríos, Santa Elena, Guayas, El Oro et Galapagos classés jaunes, le couvre-feu sera appliqué de 23 heures à 5 heures du lundi au dimanche.

Le Comité national des opérations d’urgences (COE) a également décidé une restriction sur la vente d’alcool les vendredis, samedis et dimanches du mois d’août à Carchi, Imbabura, Pichincha, Cotopaxi, Tungurahua, Chimborazo, Bolivar, Cañar, Azuay, Loja, Sucumbios, Napo, Orellana, Pastaza, Morona Santiago, Zamora Chinchipe, Esmeraldas et Santo Domingo de los Tsáchilas.

Le 20 août 2020, le Comité national des opérations d’urgence (COE) a annoncé les résolutions suivantes :

  • Une augmentation de la capacité maximale d’accueil autorisée dans les transports urbains, intra et inter-régionaux, scolaires, institutionnels, et touristiques.
  • La réouverture de gares routières dans les cantons classés jaunes et verts pour faciliter les transports interrégionaux.
  • Cet état d’exception s’accompagne de :
  • l’instauration d’un couvre-feu national, pour les zones en couleur rouge ou jaune, dont l’horaire varie selon les provinces. Le non-respect du couvre-feu est passible de sanctions (amende, et prison en cas de récidive) ;
  • l’obligation du port du masque dans les espaces publics ;
  • l’isolement à domicile pour les personnes âgées de plus de 60 ans ou vulnérables en raison de leur état de santé ;
  • la fermeture des frontières terrestres ; 
  • la suspension des transports terrestres inter-provinciaux, pour les zones en couleur rouge ;
  • des restrictions à la circulation des personnes pour les zones en couleur rouge ; les touristes repartant pour l’Europe peuvent bénéficier de laissez-passer pour se rendre à l’aéroport mais ne permettant pas de circuler ailleurs pendant le couvre-feu.
  • les vols commerciaux internationaux et intérieurs sont de nouveau autorisés depuis le 1er juin ; plusieurs compagnies ont annoncé la reprise de liaisons régulières avec l’Europe. Les personnes se rendant en Equateur depuis l’étranger "doivent présenter un test PCR négatif datant de moins de 10 jours et ne pas présenter de symptôme de Covid-19". A défaut, elles sont soumises à leur arrivée à une quatorzaine.

Dans ces conditions, il convient de reporter les voyages non essentiels en Équateur.

D’autres mesures sont susceptibles d’être mises en œuvre. Il est fortement conseillé de suivre les recommandations des autorités locales, de contacter le 171 en cas de symptômes, et de consulter le site Internet de l’ambassade de France à Quito.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.