L'épidémie de Covid-19 recule en Guyane Médecine des voyages

Publié le 25 août 2020 à 07h14

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Depuis début mars, 8743 cas de Covid-19 ont été détectés en Guyane. Moins de 40 cas par jour en moyenne ont été confirmés depuis le dernier Point Epidémio : 7 semaines après le pic, l’épidémie continue à reculer.

Cette semaine, l’incidence hebdomadaire a encore reculé de 20 % et est inférieure à 100 cas pour 100 000. Egalement en baisse, le taux de positivité est passé sous la barre des 10% alors que la pression de dépistage reste élevée avec plus de 1000 tests pour 100 000 habitants. 

La baisse des hospitalisations se poursuit progressivement et comme la semaine précédente, moins de 1 personne par jour a été admise en réanimation. La Guyane a 54 décès hospitaliers à déplorer à ce jour.

Au niveau des territoires :

  • La diminution des nouveaux cas se poursuit sur l’Ile de Cayenne et sur le secteur des Savanes
  • A St Laurent du Maroni, le pic a vraisemblablement été franchi en semaine 29 et la baisse se poursuit : l’incidence hebdomadaire a reculé de 30% depuis le dernier Point Epidemio, passant de 250 à 170 cas pour 100 000 habitants
  • Sur le Maroni, les données confirment la baisse observée la semaine dernière : l’incidence a fortement diminué et le pic probablement été atteint
  • A St Georges, quelques cas hebdomadaires sont rapportés, traduisant une circulation résiduelle qui persiste
  • La circulation virale est faible ou nulle dans les autres communes de Guyane.

Alors que l’épidémie recule dans toute la Guyane, et que les mesures collectives contraignantes sont allégées, l’objectif est le maintien à un haut niveau des mesures barrières dans la vie quotidienne, afin d’éviter une reprise épidémique précoce (port du masque, hygiène des mains, distanciation physique).

Source : Agence Régionale de Santé de Guyane.