Propagation de la peste en Mongolie Médecine des voyages

Publié le 6 sept. 2020 à 21h21

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Une subdivision administrative de la province de Zavkhan dans l'ouest de la Mongolie est en quarantaine pour une durée indéterminée après la survenue d'un cas suspect de peste bubonique signalé le 3 septembre 2020. 

Le patient est un habitant de Tosontsengel soum, âgé de 38 ans, qui a présenté des symptômes de fièvre élevée et de ganglions enflés après avoir mangé de la viande de marmotte la semaine précédente. Il est maintenant isolé dans un hôpital local. Jusqu'ici, au moins 25 personnes en contact étroit avec la personne ont été mises en quarantaine dans un hôpital local. 

Jusqu'à 17 des 21 provinces de Mongolie sont maintenant à risque de peste bubonique, selon le Centre national des maladies transmissibles. Bien que la chasse aux marmottes soit illégale en Mongolie, de nombreux habitants considèrent ce rongeur comme une friandise. 

Un total de 18 cas suspects de peste bubonique ont été signalés à travers le pays en 2020, dont 4 ont été confirmés par des tests en laboratoire. Un homme de 42 ans est mort de la peste bubonique dans la province de Khovd en août 2020 et un garçon de 15 ans est mort de cette maladie dans la province de Govi-Altai (ouest de la Mongolie) à la mi-juillet 2020

Source : ProMED.