Grippe aviaire hautement pathogène : l’Union Européenne en alerte Médecine des voyages

Publié le 1 oct. 2020 à 22h03

Biographie

Médecin biologiste.

Le 30 septembre 2020, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a invité les États membres de l'Union Européenne (UE) à renforcer les mesures de surveillance et de biosécurité pour se prémunir contre d'éventuels nouveaux foyers de grippe aviaire cette année.

Cette mise en garde fait suite à l'apparition de foyers de grippe aviaire hautement pathogène (GAHP) chez des oiseaux domestiques et sauvages en Russie occidentale et au Kazakhstan au cours des derniers mois.

Rappel du contexte épidémiologique.

Ces événements ont fait l'objet de nouvelles sur le site mesvaccins.net. Pour mémoire, la situation au 1er octobre 2020 est la suivante.

Grippe aviaire hautement pathogène chez des oiseaux domestiques.

La Russie a signalé à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) deux épidémies de GAHP à virus A(H5N8) en Russie occidentale respectivement les 28 juillet (deux foyers) et le 11 août (trois foyers initiaux avec un total de 37 foyers cumulés à la date du 28 septembre). Les régions touchées étaient les oblast d'Omsk, de Tioumen, de Saratov, de Kourgan et de Tcheliabinsk, tous situés à la frontière du Kazakhstan. Une troisième épidémie a été signalée le 18 septembre en République de Karatchaïévo-Tcherkessie (un foyer).

Le Kazakhstan a déclaré à l'OIE le 11 septembre 7 foyers de GAHP à virus A(H5) dans la région du Nord-Kazakhstan. Selon l'Agence de presse Kazinform, 5 autres districts situés dans la région d'Akmola auraient confirmé des cas de grippe aviaire, mais ces foyers n'ont pas été signalés à l'OIE à la date du 1er octobre 2020.

Grippe aviaire hautement pathogène chez des oiseaux sauvages.

La Russie a signalé à l'OIE le 28 août 2020 un premier cas de GAHP à virus A(H5N8) chez un anatidae, avec au 22 septembre le signalement de 9 cas supplémentaires dans les régions d'Omsk, de Tioumen et de Kourgan.

Le Kazakhstan a signalé le 5 septembre 88 cas de GAHP à virus A(H5) (2 anatidae et 86 corvidae) dans la région du Nord-Kazakhstan ; aucun nouveau cas n'a été signalé à la date du 1er octobre 2020. 

Les régions touchées sont des voies de migration automnale connues pour les oiseaux d'eau sauvages qui se dirigent vers l'Europe. L'Europe du Nord et de l'Est sont probablement les plus vulnérables aux nouveaux foyers, compte tenu de l'expérience passée. Lorsque la GAHP a été détectée dans la même région de Russie au cours des étés 2005 et 2016, des épidémies ont suivi en Europe du Nord et de l'Est. Si le schéma se répète cette année, la GAHP devrait arriver dans les mêmes régions d'Europe en automne ou en hiver. Une propagation ultérieure aux pays d'Europe du Sud et de l'Ouest est également possible.

La propagation du virus est susceptible d'être déclenchée par une chute soudaine et persistante des températures en Russie centrale et au Kazakhstan. Plusieurs études démontrent que les conditions climatiques froides ont conduit à une rapide expansion vers l'ouest du virus de la GAHP par les oiseaux migrateurs infectés au cours des vagues 2005-2006 et 2016-2017. Le risque de transmission des virus de la grippe aviaire au grand public en Europe reste très faible.

L'alerte est incluse dans la dernière mise à jour sur l'influenza aviaire en Europe et au-delà couvrant la période de mai à août 2020. 

Le rapport recommande aux pays de l'Union européenne les mesures suivantes :

  • Prendre des mesures pour détecter rapidement les cas suspects de GAHP et renforcer les mesures de biosécurité dans les élevages de volailles. 
  • Avertir les autorités vétérinaires et les autorités responsables de la santé des animaux sauvages du risque probable d'introduction de GAHP et les inciter à effectuer rapidement des tests sur les oiseaux sauvages morts ou malades.
  • Pour minimiser le risque de transmission à l'homme, ne pas toucher les oiseaux morts sans porter un équipement de protection individuelle approprié.
Source : Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.