Nouveaux foyers de grippe aviaire hautement pathogène A(H5) en Russie et au Kazakhstan Médecine des voyages

Publié le 6 oct. 2020 à 20h28

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

La Russie et le Kazakhstan ont notifié à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) de nouveaux foyers de grippe aviaire hautement pathogène (GAHP) chez les volailles.


En Russie, 4 nouveaux foyers de GAHP à virus A(H5N8), tous chez des oiseaux de basse-cour, ont été identifiés dans les régions de Kourgan (2 foyers le 23 septembre), Tioumen (1 foyer le 25 septembre) et d'Omsk (1 foyer le 25 septembre). Ces des régions étaient déjà touchées par cette épidémie qui a débuté le 11 août 2020. Sur 5 222 oiseaux exposés, 234 sont morts. Les survivants devraient être abattus.


Au Kazakhstan voisin,  l'épidémie qui a débuté le 11 septembre s'est aggravée avec 3 nouveaux foyers de GAHP à virus A(H5), tous chez des volailles de basse-cour, ont été identifiés dans 3 régions différentes : Kostanaï (1 foyer le 17 septembre), Akmola (1 foyer le 23 septembre) et Pavlodar (1 foyer le 25 septembre). Sur 191 oiseaux, 108 sont morts et les autres ont été abattus.


Cette situation est à l'origine d'une alerte lancée par l'Union européenne devant le risque de propagation du virus par les oiseaux migrateurs (nouvelles 16 439 sur le site mesvaccins.net).


Source : ProMed