Etats-Unis : le zoo de Knoxville au Tennessee signale un tigre atteint du SRAS-CoV-2 Médecine des voyages

Publié le 4 nov. 2020 à 14h55

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Etats-Unis, les responsables du Zoo Knoxville dans le Tennessee signalent qu'un tigre de Malaisie a été testé positif pour le SARS-CoV-2  par le Runstadler Lab de la Cummings School of Veterinary Medicine de l'université Tufts à Grafton, Massachusetts.

Selon le zoo, Arya, une femelle tigre de 6 ans, et Bashir et Tanvir, des mâles de 11 ans, ont présenté une légère toux, une léthargie et une diminution de l'appétit, et ont été testés pour une série de causes potentielles, dont le SRAS-CoV-2. Les échantillons de Bashir ont été confirmés comme positifs par les laboratoires des services vétérinaires nationaux de l'USDA, basés à Ames, Iowa, et des tests de confirmation pour les deux autres tigres sont en cours, mais ils sont présumés positifs.

Le Zoo Knoxville travaille avec les agences de santé animale et humaine de l'État et locales pour déterminer la source de l'infection, qui est actuellement suspectée d'être un membre du personnel asymptomatiquement infecté travaillant à proximité des tigres lorsqu'il s'occupe d'eux.
Aucun autre animal du zoo de Knoxville n'a montré de signes de maladie.

Sur la base des informations limitées disponibles à ce jour, le risque que les animaux, y compris ces tigres, propagent le virus qui provoque la COVID-19 à l'homme est faible (voir Nouvelle n° 16568 du 1er novembre 2020)

Source : Outbreak News Today.