Foyer de grippe aviaire faiblement pathogène à virus A (H5N2) chez des volailles au Royaume-Uni Médecine des voyages

Publié le 4 nov. 2020 à 21h39

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Royaume-Uni, le Department for Environment,Food and Rural Affairs a notifié le 2 novembre 2020 à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) un foyer de grippe aviaire faiblement pathogène à virus A(H5N2) le 30 octobre dans un petit élevage mixte de volailles à Deal dans le Kent en Angleterre. Le 30 octobre 6 volailles ont été touchées, dont 2 sont mortes, parmi un total de 80 canards, 220 poulets, 30 oies, deux cygnes, 60 pigeons, deux nandous, quatre pintades et 16 oiseaux de volière.

Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire (RT-PCR en temps réel et séquençage du gène) à l'Agence de santé animale et végétale (APHA) à Weybridge (Laboratoire de référence de l'OIE).

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).