La Chine rapporte le 7ème cas de grippe aviaire A(H9N2) en 2020 Médecine des voyages

Publié le 9 nov. 2020 à 09h05

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Chine, les autorités ont signalé un nouveau cas humain de grippe aviaire A(H9N2) cette année.

La patiente est une fillette de trois ans de Zhuhai, dans la province de Guangdong. L'enfant a été hospitalisé à la mi-octobre avec de légers symptômes. Elle s'est complètement rétablie. On rapporte qu'elle a été en contact avec des volailles domestiques. Il s'agit du septième cas de grippe aviaire H9N2 signalé en Chine en 2020.

Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), depuis 1998, 68 cas confirmés en laboratoire d'infection humaine par des virus A(H9N2) de la grippe aviaire ont été signalés en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient.

La plupart des cas humains sont exposés au virus A(H9N2) par contact avec des volailles infectées ou des environnements contaminés. L'infection humaine a tendance à entraîner une maladie clinique bénigne. Comme le virus continue d'être détecté dans les populations de volailles, on peut s'attendre à d'autres cas humains.

Source : Outbreak News Today.