Le point sur la situation de COVID-19 en Polynésie française Médecine des voyages

Publié le 12 nov. 2020 à 17h49

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

L'épidémie de COVID-19 progresse toujours en Polynésie française, avec un haut niveau de circulation, essentiellement aux Iles du Vent et maintenant aux Iles-sous-Le-Vent où les taux d'incidence sont respectivement de 868 et 548/100 000 , et avec un taux de positivité des personnes testées de 53%.

Cependant, le nombre de nouveaux cas confirmés en semaine S45 a légèrement diminué (+2034), et le nombre de nouvelles hospitalisations est resté stable. Les activités de consultation des patients Covid restent soutenues aux Urgences du Centre hospitalier de Polynésie française (43% des passages) et dans le secteur ambulatoire de Tahiti, mais n'augmentent plus.

Par contre, le virus circule maintenant de manière active à Raiatea, Bora-Bora et Huahine, et des cas ont été confirmés à Hiva Oa, Tubuai et quelques autres îles.

Avec 47 décès au total en fin de S45, survenus chez des patients âgés de 76 ans en moyenne, le taux de mortalité reste stable à 0,4%.

Les tests « CovCheck » sont toujours réalisés pour les passagers aériens arrivant chaque semaine en Polynésie française, dont le nombre est actuellement en diminution. En S45, 22 personnes parmi 1 600 passagers ont présenté un test positif, soit 1,4%.

Source : Direction de la sante, Ministère de la santé en Polynésie française.