Une boulangerie suspectée d'être à l'origine d'n foyer d'hépatite A en Allemagne Médecine des voyages

Publié le 19 nov. 2020 à 22h46

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Allemagne, 23 personnes ont été infectées par le virus de l'hépatite A lors d'une épidémie dans la municipalité de Dummerstorf, dans l'arrondissement de Rostock, en Mecklembourg-Poméranie occidentale. Les autorités pensent que le virus a été transmis par l'alimentation.

Les malades sont des enfants et des adultes.Parmi les personnes touchées, 21 vivent dans et autour de la municipalité et deux dans des districts voisins. Quatre personnes ont eu besoin d'un traitement hospitalier. Plus de 100 contacts potentiels ont été identifiés et contactés par le département de la santé.

Les enquêtes menées par le ministère de la santé et les autorités de contrôle alimentaire se concentrent sur les employés d'une succursale de boulangerie de la région que les fonctionnaires n'ont pas nommée mais qu'ils ont temporairement fermée. Des échantillons d'eau potable ont été prélevés et ont permis d'écarter toute possibilité d'infection par ce biais. Une vaccination a été proposée.

Rappels sur l'hépatite A.

Le virus de l'hépatite A fait partie de la famille des Picornaviridæ et appartient au genre Hepatovirus. Il se transmet principalement par voie féco-orale, le plus souvent de manière indirecte, par l'intermédiaire d'eau ou d'aliments contaminés, plus rarement directement au contact d'un malade. Le virus est éliminé en grandes quantités dans les selles des personnes malades. Il peut alors contaminer l'environnement, notamment l'eau, où il peut survivre de nombreux mois. Les flambées à transmission hydrique, bien que rares, trouvent en général leur origine dans une eau de boisson contaminée par des eaux usées ou insuffisamment traitée.

Le virus de l'hépatite A est cosmopolite et entraine des cas sporadiques (quelques cas non reliés) ou des épidémies, souvent de façon cyclique. La période d'incubation est de 14 à 28 jours. Les symptômes peuvent être bénins ou graves. On peut observer une fièvre, un mauvais état général, une perte d'appétit, des diarrhées, des nausées, une gêne abdominale, des urines foncées et un ictère (coloration jaune de la peau et du blanc des yeux).

Contrairement à l'hépatite B et à l'hépatite C, l'hépatite A n'entraîne pas de maladie hépatique chronique. Les formes graves sont exceptionnelles chez l'enfant mais leur fréquence augmente avec l'âge. L'hépatite fulminante (insuffisance hépatique aiguë) est associée à une mortalité élevée.

En France, l'hépatite A est une maladie à déclaration obligatoire.

Source : Food Safety News.