Détection de virus SARS-CoV-2 chez des animaux domestiques en Argentine Médecine des voyages

Publié le 27 nov. 2020 à 18h15

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Argentine, les autorités sanitaires ont notifié le 18 novembre 2020 à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) la détection du virus SARS-CoV-2 responsable de COVID-19 chez plusieurs animaux domestiques :

  • A la Plata, dans la province de Buenos Aires, le 1 octobre 2020, un chat vivant avec une personne ayant un diagnostic confirmé de COVID 19, a été analysé dans le cadre des recherches menées au sein de projets financés par l'Agence nationale pour la promotion de la recherche, du développement technologique et de l'innovation, sous l'égide de l'Unité coronavirus du MINCyT-AGENCIA-CONICET. Ce projet réalise le diagnostic des animaux de compagnie vivant avec des personnes atteintes par la COVID 19. Ces échantillons ont été particulièrement analysés par la Faculté des sciences vétérinaires de l'Université nationale de La Plata.
  • Dans la ville de Santiago del Estero, province de Santiago del Estero, des échantillons ont été prélevés sur des animaux dans 3 maisons de la capitale de la province où des personnes ont été diagnostiquées positives à la COVID 19. Les foyers ne sont pas liés entre eux.
    • Dans la maison 1, deux chiens et un chat ont été testé positifs à la détection du SARS-CoV-2 sur un total de onze animaux vivant ensemble (huit chiens et trois chats).
    • Dans la maison 2, 3 chiens ont été testés dont un s'est révélé positif, dans la projet de diagnostic des animaux de compagnie vivant avec des personnes atteintes par la COVID 19.
    • Dans la maison 3, un chien a été trouvé positif à la détection du SARS-CoV-2, il a été euthanasié sur décision des propriétaires, rendant ainsi impossible tout suivi de ce cas.

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).