Poliomyélite au Pakistan Médecine des voyages

Publié le 18 juil. 2011 à 18h30

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le Pakistan a notifié un cas d'infection par un poliovirus sauvage de type 3 (PVS3) chez une enfant de 16 mois présentant une paralysie depuis le 9 juin 2011. Cette enfant est originaire d'une zone en conflit inaccessible à l'Agence de Khyber, dans les zones tribales sous administration fédérale (ZTAF). C'est le seul cas d'infection à PVS3 détecté en Asie en 2011. La transmission du PVS3 en Asie est sur le point d'être éliminée, le dernier cas s'étant produit six mois plus tôt, le 18 novembre 2010 (également dans l'Agence de Khyber).

Conformément aux recommandations énoncées dans la publication de l'Organisation mondiale de la santé "Voyages internationaux et santé", les voyageurs à destination ou en provenance du Pakistan doivent être pleinement protégés par la vaccination. Tout sujet non vacciné voulant se rendre au Pakistan doit suivre un schéma complet de vaccination.

Par ailleurs, la saison du Hadj et de l'Umrah ayant déjà commencé, l'Umrah en août et le Hadj début novembre, le Royaume d'Arabie saoudite impose aux voyageurs des règles de vaccination pour l'Umrah et le Hadj. Ces règles sont conformes aux recommandations énoncées dans la publication de l'OMS Voyages internationaux et santé, auxquelles s'ajoute l'exigence que les voyageurs de tous âges en provenance de pays d'endémie de la poliomyélite présentent un certificat de vaccination par le vaccin cholérique oral (VPO) six semaines avant leur départ pour le Royaume d'Arabie saoudite. Une nouvelle dose de VPO leur sera en outre administrée à leur arrivée.

Source : Organisation mondiale de la santé.