Le point sur la COVID-19 en Guyane au 8 décembre 2020 Médecine des voyages

Publié le 9 déc. 2020 à 21h16

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Guyane, l'Agence Régionale de Santé a fait le point au 7 décembre sur la situation de COVID-19.

Le nombre de cas cumulé depuis le 4 mars 2020 est de 11 458 (254 nouveaux cas en une semaine) avec 71 décès (un nouveau décès en une semaine) en milieu hospitalier. Vingt patients sont en hospitalisation conventionnelle et aucun en réanimation.

Compte tenu des échanges frontaliers il convient de rappeler la situation dans les pays voisins :

  • Au Brésil, dans l'État d'Amapá on dénombre 61 393 cas cumulés (2 262 nouveaux cas et 830 nouveaux décès en une semaine) dont 3 158 cas dans la ville frontière d'Oiapoque (avec 26 décès). Depuis courant novembre, le nombre de nouveaux cas est en hausse dans l'Amapá. Les échanges entre les 2 régions sont intenses.
  • Au Suriname, 5325 cas cumulés (13 nouveaux cas en une semaine) dont 117 décès. Bien que la frontière terrestre entre le Suriname et la Guyane française soit fermée et qu'aucun voyageur ne soit autorisé à entrer ou quitter le territoire surinamais par voie terrestre notamment entre Saint-Laurent-du-Maroni et Albina, les échanges entre les deux pays sont importants et difficiles à contrôler le long du fleuve Maroni.

Source : Agence Régionale de Santé de Guyane.