Nouvelles mesures prises à Cuba pour lutter contre la pandémie de COVID-19 Médecine des voyages

Publié le 23 déc. 2020 à 11h19

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Depuis le 15 novembre 2020, les vols commerciaux à destination de Cuba ont repris. Toute personne souhaitant séjourner pour des raisons touristiques à Cuba doit être en possession d'un visa touristique (délivré par l'ambassade de Cuba à Paris ou par une agence de voyage).

A partir du 1er janvier 2021, le résultat négatif d'un test PCR COVID-19 effectué moins de 72H avant l'arrivé à Cuba et réalisé par un laboratoire certifié dans le pays d'origine doit être présenté par tout voyageur souhaitant entrer sur le territoire cubain. Par ailleurs, un test PCR, obligatoire, est effectué à l'aéroport dès l'arrivée du passager à Cuba.

Les autorités sanitaires compétentes ont établi un protocole de contrôle sanitaire dont les modalités sont détaillées sur le site de l'Ambassade de Cuba à Paris : misiones.minrex.gob.cu/fr/France. Il est recommandé de tenir compte de ces mesures lors de tout déplacement à destination de Cuba.

Depuis le 1er décembre, tous les voyageurs arrivant à Cuba doivent payer une taxe sanitaire à l'aéroport d'un montant de 30 USD ou l'équivalent dans une autre devise étrangère convertible. Il est possible que cette taxe soit inclue dans le prix du billet.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.