Situation de la COVID-19 au 9 janvier 2021 en Afrique du Sud Médecine des voyages

Publié le 18 jan. 2021 à 22h21

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Afrique du Sud, le National Institute for Communicable Diseases (NICD) a publié un rapport qui résume les données recueillies jusqu'au 9 janvier 2021 (semaine 1 de 2021) de la surveillance nationale en laboratoire qui est utilisée pour surveiller la pandémie de COVID-19 dans le pays.

Au 9 janvier 2021, un total de 1 231 597 cas de COVID-19 confirmés en laboratoire avaient été détectés en Afrique du Sud. 

La semaine dernière :

  • La province du Cap occidental a signalé le risque d'incidence hebdomadaire le plus élevé (268,5 cas pour 100 000 personnes), suivie de la province du KwaZulu-Natal (240,6 cas pour 100 000 personnes) et de la province du Gauteng (201,1 cas pour 100 000 personnes).
  • Six provinces (Limpopo, Mpumalanga, Northern Cape, Gauteng, North West et Free State) ont signalé une augmentation du risque d'incidence hebdomadaire par rapport à la semaine précédente. L'augmentation du risque d'incidence hebdomadaire allait de 13,0 cas pour 100 000 personnes (11,4 % d'augmentation) dans la province du Limpopo à 38,7 cas pour 100 000 personnes (52 % d'augmentation) dans la province du Nord-Ouest.

Source : National Institute for Communicable Diseases (NICD).