Nouveaux foyers de grippe aviaire hautement pathogène A(H5N8) chez des oiseaux sauvages signalés en Europe Médecine des voyages

Publié le 22 jan. 2021 à 17h38

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Trois pays européens viennent de notifier à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) de nouveaux cas de grippe aviaire hautement pathogène A(H5N8) chez des oiseaux sauvages.

  • En Allemagne, le Directorate of Animal Health and Animal Welfare, Federal Ministry of Food and Agriculture a notifié le 21 janvier 2021 un nouveau cas chez un Cygne d'espèce non précisée retrouvé mort le 13 janvier à Kyffhäuserland, arrondissement de Kyffhäuser, dans le land de Thuringen. Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire (RT-PCR) à l'Institut Friedrich-Loeffler (Laboratoire national).
  • En République Tchèque, la State Veterinary Administration a notifié le 22 janvier 2021 deux cas chez des Cygnes tuberculés (Cygnus olor) retrouvés morts le 20 janvier à RybnÌk, district de PÌsek, en Bohême du Sud.  Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire (RT-PCR) à l'Institut vétérinaire d'Etat de Prague (Laboratoire national).
  • En Finlande, le Ministry of Agriculture and Forestry a notifié le 22 janvier 2021 un nouveau cas chez 5 Faisans communs (Phasianus colchicus) détectés le 15 janvier à Janakkala, dans la province de Finlande méridionale. Plusieurs faisans sauvages (>50) ont été trouvés morts dans la zone. Le diagnostic a été confirmé par techniques de biologie moléculaire (RT-PCR et séquençage des nucléotides) par l'Autorité finlandaise pour la sécurité alimentaire (Laboratoire national).

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE) .